Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

Economie

Le ministre grec des Finances dément que la dette soit "hors de contrôle"

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2011

La commission de contrôle budgétaire indépendante juge que la dette grecque est "hors de contrôle" malgré le plan de sauvetage adopté en juillet. Des conclusions dues à l'inexpérience du Bureau, selon le ministre grec des Finances (photo).

AFP - Le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a imputé jeudi à une gaffe due à l'inexpérience l'estimation alarmante selon laquelle la dynamique de la dette grecque serait désormais "hors de contrôle".

Cette estimation a été rendue publique mercredi, après une fuite, d'origine indéterminée, d'un rapport du nouveau Bureau du budget de l'Etat, qui venait d'être remis à la commission parlementaire des Finances.

La délation fiscale multipliée par 4 en quelques mois

Ce texte, le deuxième rapport mensuel établi par les experts du Bureau depuis sa récente création, "ne dispose pas des élements de validité de rapports internationaux" comparables, a jugé M. Vénizélos, cité dans un communiqué.

"Il est clair que le Bureau", dont la mission est d'informer les commissions parlementaires compétentes, "ne dispose ni des connaissances, ni de l'expérience, ni de la responsabilité" qui régissent la rédaction de rapports "par les organismes internationaux et les autorités indépendantes nationales", a-t-il insisté.

Il a indiqué avoir demandé au président du parlement "de prendre toutes les mesures pour garantir la validité de l'oeuvre du Bureau".

Le rapport incriminé mettait en garde contre une "dynamique de la dette qui est maintenant hors de contrôle" du fait de l'accroissement du déficit budgétaire et d'une récession plus grave que prévue.

"Ces développements semblent contrebalancer dans une large mesure l'impact positif" du dernier plan de sauvetage de la Grèce, adopté le 21 juillet par l'Union européenne, ajoutait le texte selon l'agence de presse grecque Ana.

Le rapport, dont seuls des extraits ont filtré, n'était pas disponible jeudi, selon le Bureau, dirigé par la docteur en économie Stella Savva-Balfousia.

Première publication : 01/09/2011

  • ZONE EURO

    L'agence Moody's dégrade la note de la Grèce

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Plan d’aide à la Grèce : tout le monde y trouve son compte… ou presque

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Sauvée par l'UE, la Grèce espère réduire sa dette de 26 milliards d'euros d'ici fin 2014

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)