Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ONU juge "excessif" le raid israélien sur la flottille pour Gaza

Vidéo par Sandrina GOMES

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2011

Dans un rapport sur l'attaque de la flottille pour Gaza par la marine israélienne en mai 2010, révélé ce jeudi par le "New York Times", l'ONU estime que le blocus maritime de Gaza est légal mais critique le raid israélien.

AFP - Le rapport de l'ONU sur l'attaque d'une flottille pour Gaza en 2010 souligne que l'opération de la marine israélienne était "excessive", selon le texte publié dans son intégralité jeudi par le New York Times.

Le rapport, qui n'a pas encore été officiellement diffusé et qui a ouvert une crise entre Israël et la Turquie, indique cependant que le blocus naval d'Israël à Gaza est légal au regard du droit international.

L'ONU juge légal le blocus mais critique le raid

"La décision d'Israël de prendre le contrôle des bateaux avec une telle force, à grande distance de la zone du blocus et sans mise en garde préalable, était excessive et déraisonnable", conclut l'enquête, menée par l'ancien Premier ministre de Nouvelle-Zélande Geoffrey Palmer.

Ce document ajoute néanmoins que la flottille, composée de six bateaux, "a agi de façon imprudente en essayant de forcer le blocus naval" mis en place autour de Gaza, un territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas.

L'enquête invite Israël à exprimer "une déclaration appropriée de regret" pour ce raid et de verser des dédommagements aux familles des huit Turcs et un Américain d'origine turque tués lors de l'intervention, ainsi qu'aux blessés.

Assaut de Tsahal contre la flottille d'aide pour Gaza
"Les événements du 31 mai 2010 n'auraient jamais dû avoir lieu et des efforts acharnés doivent être entrepris pour prévenir des tels incidents à l'avenir", souligne le document.

"Israël fait face à une menace réelle contre sa sécurité de la part de groupes militants à Gaza. Le blocus naval a été imposé en tant que mesure de sécurité légitime de façon à empêcher l'entrée d'armes dans Gaza par la mer et sa mise en oeuvre respecte les exigences du droit international", selon le document.

Le rapport qualifie cependant "d'inacceptables" les pertes en vies humaines et les blessures qui ont résulté de l'usage de la force par l'armée israélienne lors de la prise de contrôle du Mavi Marmara, le principal bâtiment de la flottille.

La Turquie et Israël devraient renouer des relations diplomatiques pleines et entières, "raccommodant leurs relations dans l'intérêt de la stabilité au Moyen-Orient", ajoute le rapport.

Einat Wilf, députée à la Knesset et membre de la Commission des affaires étrangères et de la défense, s'est félicitée des conclusions du rapport. Le document "exonère clairement Israël sur les questions principales concernant la légalité du blocus, la légalité de l'intervention contre des bateaux dans les eaux internationales et l'existence de violence et de résistance contre les soldats israéliens", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Le porte-parole adjoint de l'ONU Eduardo del Buey a annoncé jeudi que le rapport serait soumis au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "dans les prochains jours". Il a précisé que la confirmation de la date de diffusion serait donnée vendredi.

La publication de ce rapport a déjà été reportée plusieurs fois cette année afin de permettre à Israël et la Turquie de réduire leurs divergences.

Après le raid qui s'était déroulé dans les eaux internationales, la Turquie avait rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv et assuré que les relations bilatérales ne seraient "plus jamais les mêmes", tout en exigeant des excuses.

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a prévenu que si Israël s'obstinait à ne pas s'excuser pour l'abordage, les rapports bilatéraux se détérioreraient davantage.

Israël s'est dit prêt à exprimer ses regrets et à verser des fonds "à titre humanitaire" aux parents des victimes mais a refusé de présenter ses excuses pour ne pas exposer ses soldats à des poursuites judiciaires.

Première publication : 01/09/2011

  • FLOTTILLE POUR GAZA

    Le "Dignité al-Karama" a été arraisonné par la marine israélienne

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La Ligue arabe va soumettre la demande d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU

    En savoir plus

  • ISRAËL

    La commission d'enquête sur la "flottille de la paix" rend son rapport préliminaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)