Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

Afrique

Kadhafi refuse de se rendre et appelle à la résistance

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2011

Dans un message sonore diffusé ce 1er septembre, date anniversaire du coup d'État qui l'a porté au pouvoir en 1969, le colonel Kadhafi, toujours introuvable en Libye, affirme qu'il ne se rendra pas et appelle ses partisans à la résistance.

AFP - L'ex-homme fort libyen en fuite Mouammar Kadhafi a affirmé qu'il ne se rendrait pas et s'est dit prêt à une longue bataille même si le pays "brûle", dans un message sonore diffusé jeudi par la télévision satellitaire Arrai.

"Même si vous n'entendez pas ma voix, poursuivez la résistance", a déclaré le colonel dans cet enregistrement retransmis à la date anniversaire du coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir le 1er septembre 1969.

"Nous ne nous rendrons pas. Nous ne sommes pas des femmes et nous allons poursuivre le combat", a lancé Mouammar Kadhafi, qui reste introuvable et est traqué par les rebelles depuis la chute de son QG à Bab al-Aziziya à Tripoli le 23 août.

Il a dit être prêt pour une "longue bataille", même si la Libye "brûle", au moment où l'après-Kadhafi se prépare lors d'une réunion internationale à Paris après plus de six mois d'un conflit sanglant et dévastateur.

M. Kadhafi a en outre fait état de "divergences entre l'Alliance de l'agression (l'Otan) et ses agents (les rebelles)".

Il s'agit du quatrième message sonore de l'ex-dirigeant libyen depuis l'assaut donné le 20 août par les rebelles à la capitale Tripoli qu'ils contrôlent.

Le 24 août, les rebelles libyens ont annoncé une récompense de près de 1,7 million de dollars (2 millions de dinars libyens) pour la tête de Mouammar Kadhafi, mort ou vif.

Jeudi, le vice-président du Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion libyenne, Abdel Hafiz Ghoga, a déclaré qu'il pourrait se trouver à Bani Walid, une localité située au sud-est de Tripoli, mais que ces informations n'ont pas été confirmées.

Les rebelles ont également cité Syrte, région d'origine du colonel libyen toujours aux mains des pro-Kadhafi, parmi les possibles refuges de l'ex-leader.

Dans son avant dernier message, il y a une semaine, Mouammar Kadhafi avait affirmé s'être promené incognito dans Tripoli et appelé les habitants à "nettoyer" la capitale des rebelles.

"Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j'ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville", avait affirmé le colonel libyen dans ce message également diffusé par la chaîne Arrai basée à Damas.

Mercredi soir, un de ses fils, Seif al-Islam, disant se trouver dans une banlieue de Tripoli, a appelé, dans un message diffusé par Arrai, à "résister" face aux rebelles et affirmé que son père se portait bien.

Le nouveau message sonore de Mouammar Kadhafi survient alors que les signes de reconnaissance se multiplent pour le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, qui attend des actes concrets de la communauté internationale réunie à Paris pour lancer la transition politique vers une "Libye libre" et la reconstruction du pays.

Le 1er septembre 1969, le "Mouvement des officiers unionistes libres", dirigé par Mouammar Kadhafi, avait déposé le roi Idriss et installé un Conseil de commandement de la Révolution.

Première publication : 01/09/2011

  • LIBYE

    Le clan Kadhafi affiche ses dissensions

    En savoir plus

  • LIBYE - REPORTAGE

    La forteresse du colonel Kadhafi, nouvelle attraction touristique de Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'ultimatum lancé aux combattants pro-Kadhafi prolongé d'une semaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)