Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

Afrique

Kadhafi refuse de se rendre et appelle à la résistance

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2011

Dans un message sonore diffusé ce 1er septembre, date anniversaire du coup d'État qui l'a porté au pouvoir en 1969, le colonel Kadhafi, toujours introuvable en Libye, affirme qu'il ne se rendra pas et appelle ses partisans à la résistance.

AFP - L'ex-homme fort libyen en fuite Mouammar Kadhafi a affirmé qu'il ne se rendrait pas et s'est dit prêt à une longue bataille même si le pays "brûle", dans un message sonore diffusé jeudi par la télévision satellitaire Arrai.

"Même si vous n'entendez pas ma voix, poursuivez la résistance", a déclaré le colonel dans cet enregistrement retransmis à la date anniversaire du coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir le 1er septembre 1969.

"Nous ne nous rendrons pas. Nous ne sommes pas des femmes et nous allons poursuivre le combat", a lancé Mouammar Kadhafi, qui reste introuvable et est traqué par les rebelles depuis la chute de son QG à Bab al-Aziziya à Tripoli le 23 août.

Il a dit être prêt pour une "longue bataille", même si la Libye "brûle", au moment où l'après-Kadhafi se prépare lors d'une réunion internationale à Paris après plus de six mois d'un conflit sanglant et dévastateur.

M. Kadhafi a en outre fait état de "divergences entre l'Alliance de l'agression (l'Otan) et ses agents (les rebelles)".

Il s'agit du quatrième message sonore de l'ex-dirigeant libyen depuis l'assaut donné le 20 août par les rebelles à la capitale Tripoli qu'ils contrôlent.

Le 24 août, les rebelles libyens ont annoncé une récompense de près de 1,7 million de dollars (2 millions de dinars libyens) pour la tête de Mouammar Kadhafi, mort ou vif.

Jeudi, le vice-président du Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion libyenne, Abdel Hafiz Ghoga, a déclaré qu'il pourrait se trouver à Bani Walid, une localité située au sud-est de Tripoli, mais que ces informations n'ont pas été confirmées.

Les rebelles ont également cité Syrte, région d'origine du colonel libyen toujours aux mains des pro-Kadhafi, parmi les possibles refuges de l'ex-leader.

Dans son avant dernier message, il y a une semaine, Mouammar Kadhafi avait affirmé s'être promené incognito dans Tripoli et appelé les habitants à "nettoyer" la capitale des rebelles.

"Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j'ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville", avait affirmé le colonel libyen dans ce message également diffusé par la chaîne Arrai basée à Damas.

Mercredi soir, un de ses fils, Seif al-Islam, disant se trouver dans une banlieue de Tripoli, a appelé, dans un message diffusé par Arrai, à "résister" face aux rebelles et affirmé que son père se portait bien.

Le nouveau message sonore de Mouammar Kadhafi survient alors que les signes de reconnaissance se multiplent pour le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, qui attend des actes concrets de la communauté internationale réunie à Paris pour lancer la transition politique vers une "Libye libre" et la reconstruction du pays.

Le 1er septembre 1969, le "Mouvement des officiers unionistes libres", dirigé par Mouammar Kadhafi, avait déposé le roi Idriss et installé un Conseil de commandement de la Révolution.

Première publication : 01/09/2011

  • LIBYE

    Le clan Kadhafi affiche ses dissensions

    En savoir plus

  • LIBYE - REPORTAGE

    La forteresse du colonel Kadhafi, nouvelle attraction touristique de Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'ultimatum lancé aux combattants pro-Kadhafi prolongé d'une semaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)