Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Afrique

Kadhafi refuse de se rendre et appelle à la résistance

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2011

Dans un message sonore diffusé ce 1er septembre, date anniversaire du coup d'État qui l'a porté au pouvoir en 1969, le colonel Kadhafi, toujours introuvable en Libye, affirme qu'il ne se rendra pas et appelle ses partisans à la résistance.

AFP - L'ex-homme fort libyen en fuite Mouammar Kadhafi a affirmé qu'il ne se rendrait pas et s'est dit prêt à une longue bataille même si le pays "brûle", dans un message sonore diffusé jeudi par la télévision satellitaire Arrai.

"Même si vous n'entendez pas ma voix, poursuivez la résistance", a déclaré le colonel dans cet enregistrement retransmis à la date anniversaire du coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir le 1er septembre 1969.

"Nous ne nous rendrons pas. Nous ne sommes pas des femmes et nous allons poursuivre le combat", a lancé Mouammar Kadhafi, qui reste introuvable et est traqué par les rebelles depuis la chute de son QG à Bab al-Aziziya à Tripoli le 23 août.

Il a dit être prêt pour une "longue bataille", même si la Libye "brûle", au moment où l'après-Kadhafi se prépare lors d'une réunion internationale à Paris après plus de six mois d'un conflit sanglant et dévastateur.

M. Kadhafi a en outre fait état de "divergences entre l'Alliance de l'agression (l'Otan) et ses agents (les rebelles)".

Il s'agit du quatrième message sonore de l'ex-dirigeant libyen depuis l'assaut donné le 20 août par les rebelles à la capitale Tripoli qu'ils contrôlent.

Le 24 août, les rebelles libyens ont annoncé une récompense de près de 1,7 million de dollars (2 millions de dinars libyens) pour la tête de Mouammar Kadhafi, mort ou vif.

Jeudi, le vice-président du Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion libyenne, Abdel Hafiz Ghoga, a déclaré qu'il pourrait se trouver à Bani Walid, une localité située au sud-est de Tripoli, mais que ces informations n'ont pas été confirmées.

Les rebelles ont également cité Syrte, région d'origine du colonel libyen toujours aux mains des pro-Kadhafi, parmi les possibles refuges de l'ex-leader.

Dans son avant dernier message, il y a une semaine, Mouammar Kadhafi avait affirmé s'être promené incognito dans Tripoli et appelé les habitants à "nettoyer" la capitale des rebelles.

"Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j'ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville", avait affirmé le colonel libyen dans ce message également diffusé par la chaîne Arrai basée à Damas.

Mercredi soir, un de ses fils, Seif al-Islam, disant se trouver dans une banlieue de Tripoli, a appelé, dans un message diffusé par Arrai, à "résister" face aux rebelles et affirmé que son père se portait bien.

Le nouveau message sonore de Mouammar Kadhafi survient alors que les signes de reconnaissance se multiplent pour le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, qui attend des actes concrets de la communauté internationale réunie à Paris pour lancer la transition politique vers une "Libye libre" et la reconstruction du pays.

Le 1er septembre 1969, le "Mouvement des officiers unionistes libres", dirigé par Mouammar Kadhafi, avait déposé le roi Idriss et installé un Conseil de commandement de la Révolution.

Première publication : 01/09/2011

  • LIBYE

    Le clan Kadhafi affiche ses dissensions

    En savoir plus

  • LIBYE - REPORTAGE

    La forteresse du colonel Kadhafi, nouvelle attraction touristique de Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'ultimatum lancé aux combattants pro-Kadhafi prolongé d'une semaine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)