Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

SPORT

Benneteau brille au 1er tour, Bartoli craque dès le second

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2011

Le Français Julien Benneteau, 81e mondial, a battu l'Espagnol Nicolas Almagro au 1er tour de l'US Open. Quant à Marion Bartoli, la numéro un française, elle a été sortie au second tour par l'Américaine Christina McHale.

AFP - Julien Benneteau, 81e mondial et récent finaliste du tournoi de Winston-Salem, s'est offert le scalp d'un joueur du Top 10, l'Espagnol Nicolas Almagro, mercredi au 1er tour de l'US Open, alors que Marion Bartoli, N.1 Française et tête de série N.8, a pris la porte au 2e tour.

Le Bressan de 29 ans, battu par l'Américain John Isner samedi en finale en Caroline du Nord après avoir joué neuf matches en huit jours, en comptant les qualifications, s'est imposé en trois sets face au 10e mondial.

Il rencontrera l'Ouzbek Denis Istomin, 95e mondial, pour une place au 3e tour du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

"C'est ma plus belle victoire en Grand Chelem, battre un joueur du Top 10 dans ces tournois, c'est quelque chose", a réagi Benneteau, qui sort doucement d'une blessure au poignet droit qui l'a tracassé pendant près d'un an.

Gilles Simon (N.12) a évité le piège du 1er tour mais a eu de la peine à battre en cinq sets et 3 h 32 min le Brésilien Ricardo Mello, 113e mondial, qui a commis 75 fautes directes mais a sauvé 12 balles de break sur 15.

Gêné par des douleurs au cou et au dos, Simon est limité sur le terrain. "Cela fait un mois que je ne prends pas énormément de plaisir à jouer. Je suis un peu dans le dur mais j'ai battu de bons joueurs à Cincinnati (comme l'Espagnol David Ferrer) et j'ai l'espoir de faire pareil ici, a-t-il dit. Je suis comme tout le monde: le moral va avec le score".

Le Niçois affrontera au prochain tour l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, 37e mondial.

"Match parfait"

Marion Bartoli, membre du Top 10 féminin a été éliminée en deux sets au 2e tour par l'ado Américaine Christina McHale, 19 ans et 66e mondiale.

McHale, un grand espoir du tennis féminin US, s'était distinguée récemment en battant la N.1 mondiale Caroline Wozniacki au 2e tour à Cincinnati.

"J’ai le sentiment d’avoir fait un bon match, mais je n'ai pas grand-chose à me reprocher: elle a fait le match parfait", a déclaré Bartoli.

"Cette saison, j'ai disputé beaucoup de matches où j'ai moins bien joué que ça mais que j'ai remportés en deux sets, a ajouté la Française. Si Christina joue tous ses matches comme ça, elle va monter très haut au classement".

Cette défaite va rendre difficile son objectif de finir dans les 8 meilleures mondiales et d'aller au Masters.

"Tout va se jouer lors de la tournée asiatique, a-t-elle dit. Mais si je ne vais pas au Masters et que je suis Top 10, ça ne sera pas trop mal quand même".

"Solide et offensif"

Benneteau n'avait plus battu un joueur du Top 10 mondial depuis Jo-Wilfried Tsonga (9e) en février 2010 à Marseille.

"J'ai fait un très bon match, s'est félicité le Bressan. J'étais solide et offensif, je l'ai poussé à la faute et je suis allé chercher les points".

Le tricolore n'a perdu qu'une fois sa mise en jeu et -preuve de sa solidité- est parvenu à sauver 12 balles de break, dont 9 dans le deuxième set.

L'Espagnol n'a pas vraiment joué à son niveau, avec notamment 41 fautes directes et six services perdus (49% de premiers services réussis).

"Depuis quelques semaines, je peux de nouveau jouer à 100% de mes possibilités, se réjouit Benneteau. Je suis plus à l'aise en revers, qui est un coup important dans mon jeu, et au retour de service je sens que je suis de nouveau capable de faire le break, ça fait une différence. Je ne sais pas si c'est le bout du tunnel, mais je ne suis pas loin de voir la lumière".

Sa blessure, qui l'avait contraint à l'abandon l'an dernier à l'US Open, l'a perturbé jusqu'en juin et l'a fait dégringoler au-delà du 100e rang mondial alors qu'il était 37e il y a un an. Mais Benneteau dit ne pas avoir douté.

"Il faut simplement avoir le courage et l'humilité d'aller se faire mal sur des tournois plus petits, assure-t-il. D'ailleurs, cette victoire ne va rien changer. J'ai des tournois Challenger (2e division) au programme après l'US Open. Pour revenir, il faut aller chercher des points là où il y en a".

Après l'élimination de Marc Gicquel par le jeune Américain Jack Sock, 18 ans, sept Français ont réussi à franchir le 1er tour dans le tableau masculin.

 

Première publication : 01/09/2011

  • TENNIS - US OPEN

    Les Français Gasquet, Monfils et Bartoli brillent au premier tour

    En savoir plus

  • TENNIS

    Les Français héritent d'un tirage difficile à l'US Open

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)