Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

Moyen-orient

Reconnaissance d'un État palestinien : Paris redoute un clash diplomatique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2011

Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré craindre "une confrontation diplomatique stérile et dangereuse" ce mois-ci à l'Assemblée générale de l'ONU où les Palestiniens entendent demander la reconnaissance de leur État.

AFP - La France redoute une confrontation diplomatique "stérile et dangereuse" ce mois-ci à l'Assemblée générale de l'ONU, où les Palestiniens ont l'intention de demander la reconnaissance de leur Etat, a déclaré vendredi à Paris le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé.

"La France souhaite que cette échéance soit l'occasion de rouvrir le chemin de la négociation plutôt que de risquer une confrontation diplomatique stérile et dangereuse", a affirmé Alain Juppé devant la conférence annuelle des ambassadeurs de France.

 

Première publication : 02/09/2011

  • FRANCE

    Reconnaissance d'un État palestinien : Sarkozy appelle l'UE à parler d'une seule voix

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La Ligue arabe va soumettre la demande d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël dresse une liste de militants pro-palestiniens "indésirables" sur son sol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)