Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

4 morts dans des heurts au Nord-Ouest du Cameroun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep-est, à feu et à sang

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la gauche : quelle est la stratégie de Manuel Valls ?

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle-2017 : quelle gauche après Hollande ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : avec "La Division d'or", à la conquête de Mossoul

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Demain tout commence" : Omar Sy, allô papa bobo !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

Moyen-orient

Reconnaissance d'un État palestinien : Paris redoute un clash diplomatique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2011

Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré craindre "une confrontation diplomatique stérile et dangereuse" ce mois-ci à l'Assemblée générale de l'ONU où les Palestiniens entendent demander la reconnaissance de leur État.

AFP - La France redoute une confrontation diplomatique "stérile et dangereuse" ce mois-ci à l'Assemblée générale de l'ONU, où les Palestiniens ont l'intention de demander la reconnaissance de leur Etat, a déclaré vendredi à Paris le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé.

"La France souhaite que cette échéance soit l'occasion de rouvrir le chemin de la négociation plutôt que de risquer une confrontation diplomatique stérile et dangereuse", a affirmé Alain Juppé devant la conférence annuelle des ambassadeurs de France.

 

Première publication : 02/09/2011

  • FRANCE

    Reconnaissance d'un État palestinien : Sarkozy appelle l'UE à parler d'une seule voix

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La Ligue arabe va soumettre la demande d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël dresse une liste de militants pro-palestiniens "indésirables" sur son sol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)