Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

Afrique

Un émissaire spécial de l'ONU se rend à Tripoli

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/09/2011

Le conseiller des Nations unies pour la planification post-conflit, Ian Martin, est arrivé à Tripoli samedi. Il doit rencontrer les dirigeants du Conseil national de transition pour discuter de l'aide à la reconstruction de la Libye.

AFP - Un émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est arrivé à Tripoli samedi, au moment où l'organisation internationale cherche à aider à rétablir la stabilité et la sécurité en Libye.

Ian Martin est arrivé à l'aéroport militaire de Tripoli, selon un correspondant de l'AFP sur place.

"Je suis venu discuter avec le Conseil national de transition (CNT) comment l'ONU peut aider de la meilleure façon possible pour bâtir l'avenir", a-t-il déclaré aux journalistes.

"Les futurs dirigeants de la Libye font face à un grand défi (...) et les Nations unies sont prêts à leur fournir ce dont ils ont besoin".

Au-delà des besoins humanitaires immédiats en Libye, Ban Ki-moon avait dit jeudi avoir confié les préparatifs d'une mission à Ian Martin, son conseiller spécial pour la planification post-conflit.

"Le destin de la Libye doit demeurer absolument entre les mains du peuple libyen", avait-il dit ajoutant que le CNT, issu de la rébellion, avait déjà identifié différents domaines où l'assistance internationale est souhaitée -le dialogue politique et l'organisation d'élections, le renforcement de l'autorité de l'Etat, la protection des droits de l'homme.

Première publication : 03/09/2011

  • LIBYE

    Le CNT s'installera à Tripoli dès la semaine prochaine

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Conseil national de transition annonce des élections d'ici à 20 mois

    En savoir plus

  • LIBYE

    Conférence de Paris : les participants demandent le dégel des avoirs libyens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)