Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

Un émissaire spécial de l'ONU se rend à Tripoli

Vidéo par Claire BONNICHON , Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/09/2011

Le conseiller des Nations unies pour la planification post-conflit, Ian Martin, est arrivé à Tripoli samedi. Il doit rencontrer les dirigeants du Conseil national de transition pour discuter de l'aide à la reconstruction de la Libye.

AFP - Un émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est arrivé à Tripoli samedi, au moment où l'organisation internationale cherche à aider à rétablir la stabilité et la sécurité en Libye.

Ian Martin est arrivé à l'aéroport militaire de Tripoli, selon un correspondant de l'AFP sur place.

"Je suis venu discuter avec le Conseil national de transition (CNT) comment l'ONU peut aider de la meilleure façon possible pour bâtir l'avenir", a-t-il déclaré aux journalistes.

"Les futurs dirigeants de la Libye font face à un grand défi (...) et les Nations unies sont prêts à leur fournir ce dont ils ont besoin".

Au-delà des besoins humanitaires immédiats en Libye, Ban Ki-moon avait dit jeudi avoir confié les préparatifs d'une mission à Ian Martin, son conseiller spécial pour la planification post-conflit.

"Le destin de la Libye doit demeurer absolument entre les mains du peuple libyen", avait-il dit ajoutant que le CNT, issu de la rébellion, avait déjà identifié différents domaines où l'assistance internationale est souhaitée -le dialogue politique et l'organisation d'élections, le renforcement de l'autorité de l'Etat, la protection des droits de l'homme.

Première publication : 03/09/2011

  • LIBYE

    Le CNT s'installera à Tripoli dès la semaine prochaine

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Conseil national de transition annonce des élections d'ici à 20 mois

    En savoir plus

  • LIBYE

    Conférence de Paris : les participants demandent le dégel des avoirs libyens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)