Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

Ankara va saisir la justice internationale pour contester la légalité du blocus de Gaza

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2011

La Turquie va saisir la Cour internationale de justice pour contester la légalité du blocus imposé par Israël à la bande de Gaza. La tension est palpable entre les deux pays depuis l'affaire de la flottille, arraisonnée par Tsahal, en mai 2010.

AFP - Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a indiqué samedi que la Turquie lancerait la semaine prochaine une procédure judiciaire pour contester la légalité du blocus imposé par Israël sur la bande de Gaza, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

La Turquie déposera une requête devant la Cour internationale de justice (CIJ) dans le courant de la semaine prochaine, a affirmé M. Davutoglu au cours d'un entretien accordé à la chaîne nationale turque TRT, selon Anatolie.

La saisie de la CIJ est une des cinq mesures de rétorsion contre Israël annoncées vendredi par Ankara pour sanctionner le refus de l'Etat hébreu de s'excuser après la mort de neuf Turcs dans un raid de l'armée israélienne contre une flottille d'aide humanitaire pour Gaza, en mai 2010.

"Il ne s'agit pas d'une affaire entre la Turquie et Israël, il s'agit d'une affaire entre Israël et la communauté internationale, le droit international et la conscience internationale", a souligné M. Davutoglu, cité par Anatolie.

En réaction, le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, cité par la radio publique, a dit "déplorer la décision turque".

Il a estimé qu'"elle n'avait pas de chances d'aboutir après que la commission de l'ONU a jugé que le blocus naval (imposé par Israël sur Gaza) ne contrevenait pas au droit international".

Le rapport d'enquête commandité par l'ONU, rendu public jeudi, considère que l'armée israélienne, qui a tué neuf passagers turcs d'un bateau d'une flottille de militants pro-palestiniens en route pour la bande de Gaza, avait eu recours à une force "excessive et déraisonnable".

Mais le document onusien a jugé légal le blocus naval imposé par Israël contre le territoire palestinien en Méditerranée.

Le chef de la diplomatie turque a également prévenu que l'attitude des autorités israéliennes risquait de leur aliéner les nouvelles forces politiques nées du "Printemps arabe".

"Si Israël persiste dans ses positions actuelles, il va faire venir un fort sentiment anti-israélien à l'ordre du jour de ceux qui dans le cadre du Printemps arabe combattent leurs propres régimes autoritaires", a-t-il déclaré.

Première publication : 04/09/2011

  • FLOTTILLE POUR GAZA

    Ban Ki-moon appelle la Turquie et Israël à la réconciliation

    En savoir plus

  • FLOTTILLE POUR GAZA

    Ankara expulse l'ambassadeur d'Israël

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'ONU juge "excessif" le raid israélien sur la flottille pour Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)