Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Netanyahou divise à Washington

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande : pas de "solution magique" contre le chômage

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La locomotive chinoise ralentit

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée : une tradition française?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

DÉBAT

Fessée : la France se prend une claque par le Conseil de l'Europe

En savoir plus

Amériques

Obama met les républicains au défi de se joindre à lui pour améliorer l'emploi

Vidéo par Alix LE BOURDON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2011

Alors que le président américain doit annoncer cette semaine toute une panoplie de mesures visant à renforcer l'économie, il a vivement interpellé les républicains, ce lundi, pour que ceux-ci soutiennent son projet au Congrès.

AFP - Un Barack Obama en verve a mis lundi les républicains au défi de l'aider à améliorer la situation de l'emploi aux Etats-Unis, faisant monter la pression à quelques jours d'un discours très attendu du président américain sur ce thème.

"Etant donnée l'urgence de la situation, les difficultés que connaissent tant de gens, il faut savoir s'unir", a-t-il lancé devant 10.000 syndicalistes acquis à sa cause, à l'occasion d'un déplacement à Detroit (Michigan, nord) pour la Fête du Travail.

"Nous n'allons pas les attendre", a-t-il poursuivi. "Nous allons voir s'il y a des gens sincères au Congrès. Nous allons voir si les républicains vont faire passer le pays avant leur parti".

L'hôte de la Maison Blanche a directement interpellé l'opposition, qui rejette avec constance ses propositions: "Montrez-nous ce que vous avez dans le ventre ! (...) C'est le moment d'agir".

M. Obama doit présenter ses idées pour l'emploi jeudi, dans un discours devant les deux chambres du Congrès. Il a évoqué lundi quelques pistes de travail, comme des mesures pour le pouvoir d'achat des salariés, ou pour la construction d'infrastructures.

L'économie américaine n'a créé aucun emploi en août, mettant fin à dix mois consécutifs d'embauches nettes, et le taux de chômage des Etats-Unis s'est maintenu à 9,1%.

A 14 mois de la présidentielle de novembre 2012, la popularité du président est au plus bas depuis son arrivée au pouvoir. Selon un sondage publié le 2 septembre par l'Université de Quinnipiac, 52% des personnes interrogées désapprouvaient son action en août, contre 42% d'opinions favorables.

La controverse sur l'emploi aux Etats-Unis a de nets accents de pré-campagne électorale.

Mitt Romney, l'un des candidats principaux en lice pour l'investiture républicaine, devrait présenter son propre plan anti-chômage ces jours-ci.

"Nous ne pouvons continuer sur une trajectoire qui a vu le chômage rester à plus de 8% pour la plus longue période depuis qu'on le mesure", écrit-il lundi dans un communiqué.

 

Première publication : 06/09/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Obama annonce un nouveau plan de croissance économique pour septembre

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Michele Bachmann remporte le galop d'essai pour l'investiture républicaine

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le gouvernement adopte un plan de rigueur chiffré à 45 milliards d'euros

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)