Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Economie

L'État veut accélérer la vente de ses actifs au secteur privé

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2011

Le gouvernement socialiste du Premier ministre George Papandréou (photo) veut donner un nouvel élan à la mise en œuvre de son plan de privatisation, avec le transfert anticipé d'une série d'actifs qui seront à la vente en 2011.

AFP - Le gouvernement grec a décidé d'accélérer la mise en oeuvre de son plan de privatisations, avec le transfert dès mercredi au Fonds chargé de ces cessions d'une première série d'actifs à vendre en 2011, a indiqué mardi le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos.

Le Fonds d'exploitation du patrimoine de l'Etat sera ainsi chargé de négocier "immédiatement" l'extension de la concession de l'aéroport d'Athènes, la vente des parts publiques dans les compagnies gazière Depa et pétrolière Helpe et un premier ensemble d'immobilier d'Etat, a précisé le ministre.

M. Vénizélos rendait compte d'un conseil des ministres tenu alors que les partenaires et créanciers du pays accentuent leur pression pour que la Grèce tienne ses engagements de redressement budgétaire.

"La première vague des privatisations", qui inclut aussi "l'extension des licences de l'Opap", l'Organisme des paris sportifs, et "les nouvelles licences de téléphonie mobile avance immédiatement", a déclaré le ministre.

"Ces actifs seront transférés demain au Fonds d'exploitation du patrimoine de l'Etat et la même chose sera faite à des rythmes très rapides pour tous les programmes arrivés à maturité", a-t-il ajouté.

Le pays "atteindra ses objectifs" en matière de privatisations, a-t-il insisté. Athènes s'était engagé au printemps à des cessions pour un montant de 50 milliards d'euros d'ici 2015, dont 5 milliards en 2011, afin de convaincre zone euro et Fonds monétaire international de continuer à protéger le pays de la faillite.

Le plan de privatisations doit être piloté par le Fonds, où la zone euro et la Commission européenne auront des postes d'observateurs. Il concerne aussi les ports, les services postaux, le secteur de l'électricité et les banques. Jugé très ambitieux, il peinait à démarrer, avec une seule cession jusque-là: une part des télécoms grecs Ote, entretenant l'impatience des créanciers du pays.

Première publication : 06/09/2011

  • La dette grecque hors de contrôle ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Le ministre grec des Finances dément que la dette soit "hors de contrôle"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Deux des plus importantes banques grecques fusionnent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)