Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

Economie

L'État veut accélérer la vente de ses actifs au secteur privé

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2011

Le gouvernement socialiste du Premier ministre George Papandréou (photo) veut donner un nouvel élan à la mise en œuvre de son plan de privatisation, avec le transfert anticipé d'une série d'actifs qui seront à la vente en 2011.

AFP - Le gouvernement grec a décidé d'accélérer la mise en oeuvre de son plan de privatisations, avec le transfert dès mercredi au Fonds chargé de ces cessions d'une première série d'actifs à vendre en 2011, a indiqué mardi le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos.

Le Fonds d'exploitation du patrimoine de l'Etat sera ainsi chargé de négocier "immédiatement" l'extension de la concession de l'aéroport d'Athènes, la vente des parts publiques dans les compagnies gazière Depa et pétrolière Helpe et un premier ensemble d'immobilier d'Etat, a précisé le ministre.

M. Vénizélos rendait compte d'un conseil des ministres tenu alors que les partenaires et créanciers du pays accentuent leur pression pour que la Grèce tienne ses engagements de redressement budgétaire.

"La première vague des privatisations", qui inclut aussi "l'extension des licences de l'Opap", l'Organisme des paris sportifs, et "les nouvelles licences de téléphonie mobile avance immédiatement", a déclaré le ministre.

"Ces actifs seront transférés demain au Fonds d'exploitation du patrimoine de l'Etat et la même chose sera faite à des rythmes très rapides pour tous les programmes arrivés à maturité", a-t-il ajouté.

Le pays "atteindra ses objectifs" en matière de privatisations, a-t-il insisté. Athènes s'était engagé au printemps à des cessions pour un montant de 50 milliards d'euros d'ici 2015, dont 5 milliards en 2011, afin de convaincre zone euro et Fonds monétaire international de continuer à protéger le pays de la faillite.

Le plan de privatisations doit être piloté par le Fonds, où la zone euro et la Commission européenne auront des postes d'observateurs. Il concerne aussi les ports, les services postaux, le secteur de l'électricité et les banques. Jugé très ambitieux, il peinait à démarrer, avec une seule cession jusque-là: une part des télécoms grecs Ote, entretenant l'impatience des créanciers du pays.

Première publication : 06/09/2011

  • La dette grecque hors de contrôle ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Le ministre grec des Finances dément que la dette soit "hors de contrôle"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Deux des plus importantes banques grecques fusionnent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)