Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

UE : la tension monte sur les budgets

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa: histoire d'une photo

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

SPORT

1987 : Le "French Flair" entre dans la légende

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/09/2011

Lors de la première Coupe du monde organisée en 1987 par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, la France se qualifie en finale aux dépens des Wallabies grâce à un essai d'anthologie signé Serge Blanco.

Ce matin du 13 juin 1987 à Sydney, les bookmakers australiens ne donnent pas cher du coq français. Contre le XV tricolore, les Wallabies, qui ont battu les Anglais et les Irlandais aux tours précédents et jouent à domicile, sont donnés largement favoris de la demi-finale du premier Mondial de rugby de l'Histoire. Mais c'est sans compter sur le "French Flair" qui fait la réputation de l’équipe de France. Ce terme, qui définit un jeu de passes à outrance agrémenté d’une pointe de folie que seuls les Français seraient capable de produire, prend ce jour-là tout son sens.

À la fin d'une rencontre âprement disputée, les Wallabies mènent encore au score, 24-21, avant que Didier Camberabero, qui transforme toutes les pénalités et convertit tous les essais de son équipe, n’égalise avant le coup de sifflet final.

Suivent alors les prolongations, au cours desquelles les Français montrent aux Australiens qu’ils ont plus d’un tour dans leur sac. Sur une action partie de la droite, le ballon traverse toute la largeur du terrain en passant par 11 joueurs différents. À la fin du match, au milieu d'un véritable champ de bataille, Serge Blanco surgit et plonge dans l'en-but, résistant à un placage de la dernière chance du talonneur australien Thomas Lawton. À la conversion, "Cambé" ne tremble pas. La France bat l'Australie 30-24 et s'invite à l'Eden Park d’Auckland pour la finale du Mondial. La légende du "French Flair" est en marche !

Serge Blanco dégoûte la défense australienne (1987)

Première publication : 06/09/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Les Bleus avec Servat et Barcella face au Japon, en ouverture du Mondial-2011

    En savoir plus

  • GROUPE A

    Le XV de France, outsider de luxe face à l’ogre néo-zélandais

    En savoir plus

  • RUGBY

    Lièvremont dévoile la liste des Bleus retenus pour le Mondial-2011

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)