Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

SPORT

Le Japon veut démontrer les progrès du rugby nippon

©

Dernière modification : 06/09/2011

Champion d'Asie, le Japon espère décrocher la troisième place d'un groupe A dominé par la Nouvelle-Zélande et la France. L'occasion aussi de rappeler que le pays organisera sa Coupe du monde de rubgy en 2019.

AFP - Le Japon, seul représentant asiatique à la Coupe du monde de rugby, entend montrer ses progrès à la planète mais aussi son "courage", en hommage aux victimes des séismes qui ont frappé l'archipel et la Nouvelle-Zélande, pays-hôte et patrie de son entraîneur John Kirwan.

Avec deux premiers matches contre la France (samedi), meilleure nation européenne au classement de l'International Rugby Board (IRB), puis face à la Nouvelle-Zélande, favorite pour le titre, le 16 septembre, les Japonais restent réalistes et ne briguent pas de qualification dans la poule A.

"Le tableau d'affichage n'est pas important, ce qui comptera c'est notre attitude tout au long du tournoi", affirme John Kirwan.

"Je veux qu'on envoie un message de courage et d'engagement. La plus belle chose que les Néo-Zélandais et les Japonais ont montrée, c'est du courage dans l'adversité", estime-t-il.

"Je n'ai pas besoin d'utiliser la tragédie comme motivation et je ne veux pas le faire. Pour moi, ce serait de mauvais goût. Je laisserai chaque joueur en faire l'usage qu'il désire", souligne l'ancien ailier, héros du seul titre mondial des All Blacks en 1987, qui dirige la sélection nippone depuis 2006.

Le Japon a été frappé le 11 mars par un violent tremblement de terre suivi d'un tsunami, qui ont fait environ 20.000 morts et disparus et provoqué de gigantesques dégâts notamment sur la centrale nucléaire de Fukushima.

Quelques semaines plus tôt, la ville néo-zélandaise de Christchurch avait également connu un fort séisme, faisant 181 victimes, d'importants dégâts entraînant l'annulation des sept matches de la Coupe du monde prévus sur place.

Qualification directe

Le match entre les deux pays, le vendredi 16 septembre à Hamilton, revêtira une forte dimension émotionnelle.

Pour les "Brave Blossoms" ("fleurs courageuses"), l'objectif sportif se situe après leurs deux premières confrontations face au XV de France et aux All Blacks.

Le champion d'Asie, qui a remporté seulement une victoire en 20 rencontres de Coupe du monde (52-8 contre le Zimbabwe en 1991), vise les deux matches suivants devant les Tonga, le 21 septembre à Whangarei, et le Canada, le 27 septembre à Napier.

"Nous organisons la Coupe du monde en 2019 et en 2015, on veut disputer la phase finale. Pour 2011, on veut gagner deux matches pour se qualifier automatiquement pour 2015", explique Kirwan.

"A la fin de la compétition, on veut que les gens disent que le rugby japonais est celui qui a le plus progressé sur la planète", poursuit-il.

Depuis la dernière Coupe du monde en 2007, le Japon, 13e nation mondiale, a remporté les quatre éditions du Tournoi des cinq nations d'Asie sans perdre aucun match. En juillet, la sélection a également remporté sa première Coupe Pacifique des Nations.

"On a fait une bonne préparation mais ça ne veut rien dire, prévient Kirwan. C'est à la Coupe du monde qu'on est jugé."

Première publication : 06/09/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Les Bleus avec Servat et Barcella face au Japon, en ouverture du Mondial-2011

    En savoir plus

  • GROUPE A

    Le XV de France, outsider de luxe face à l’ogre néo-zélandais

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    La liste des All Blacks se veut solide et sans surprise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)