Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

EUROPE

L'ex-chef de l'armée yougoslave Perisic condamné à 27 ans de prison

Vidéo par Alexander TURNBULL

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2011

Poursuivi notamment pour son rôle dans le siège de Sarajevo (1992-1995) et le massacre de Srebrenica (juillet 1995), l'ancien chef d'état-major de l'armée yougoslave Momcilo Perisic a été condamné à 27 ans de prison par le TPIY.

AFP - L'ancien chef d'état-major de l'armée yougoslave Momcilo Perisic, plus haut responsable militaire de son pays, a été condamné mardi par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à 27 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

"Pour ces crimes, la chambre vous condamne, à la majorité, à une peine de 27 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Bakone Moloto, au cours d'une audience à La Haye, où siège le TPIY.

Dans le cadre de ses fonctions, M. Perisic a, selon le TPIY, fourni du personnel, dont des officiers, de l'armement et une aide logistique à l'Armée des Serbes de Bosnie (VRS) et la SVK, l'Armée de la Krajina serbe (entité serbe autoproclamée en Croatie), en sachant que ceux-ci seraient utilisés pour perpétrer des crimes.

A la tête de l'état-major de l'armée yougoslave (VJ) entre 1993 et 1998, M. Perisic, 67 ans, était poursuivi pour son rôle dans le siège de la capitale bosniaque Sarajevo (1992-1995), le bombardement de Zagreb par les Serbes de Croatie en mai 1995 et le massacre de près de 8.000 Musulmans à Srebrenica, dans l'est de la Bosnie, en juillet 1995.

Il a été reconnu coupable au titre de douze chefs d'accusation dont meurtres, persécutions pour des motifs politiques, raciaux et religieux et attaques contre des civils.

Les juges l'ont toutefois acquitté pour un treizième chef d'accusation, à savoir "extermination" pour le massacre de Srebrenica, estimant qu'"il n'aurait pas pu prévoir" que les Serbes de Bosnie allaient exterminer les hommes et adolescents musulmans de Srebrenica.

La prison à vie avait été requise le 29 mars à l'encontre de l'accusé, l'un des principaux collaborateurs de Slobodan Milosevic, l'ancien président yougoslave mort dans sa cellule à La Haye en 2006.

Momcilo Perisic, qui plaidait non coupable, s'était livré volontairement le 7 mars 2005 au TPIY. Son procès s'était ouvert le 2 octobre 2008.

 

Première publication : 06/09/2011

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    L'ex-chef des Serbes de Croatie plaide non coupable pour le massacre de Vukovar

    En savoir plus

  • SERBIE

    "L'arrestation de Hadzic ne sera pas suffisante pour que Belgrade entre dans l'UE"

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Le TPIY considère que Ratko Mladic plaide non coupable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)