Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mots vides"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Prise d'otage sanglante à Istanbul

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 07/09/2011

"Match nul des Bleus: la faute à la pelouse"

Presse française, Mercredi 7 septembre. Au menu de la presse française ce matin, le plan anti-déficit proposé par le gouvernement, les sondages favorables à François Hollande, de nouvelles révélations sur le laboratoire Servier, et le match nul des Bleus face à la Roumanie.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française ce matin avec le Figaro, qui revient ce matin sur le plan anti-déficit proposé par le gouvernement de François Fillon.
 
Le gouvernement et la majorité sont parvenus à se mettre d’accord, notamment pour rétablir les abattements sur les plus-values immobilières et instaurer une taxe sur les hôtels de luxe.
François Fillon a dû monter au front pour défendre la rigueur, « une position délicate à huit mois de la présidentielle », analyse ce matin le Figaro, en expliquant que le premier ministre a surtout appelé les élus à l’unité, au lendemain des critiques émises notamment par Jean-Pierre Raffarin, opposé à la hausse de la TVA sur les parcs à thèmes.
 
Plus que huit mois maintenant avant la présidentielle, et donc une marge de manœuvre de plus en plus réduite pour le gouvernement, ce qui explique sans doute aussi que Nicolas Sarkozy est en train de renoncer à un vote du Congrès pour inscrire la «règle d’or» sur l’équilibre budgétaire dans la Constitution.
C’est en tout cas ce que croit savoir Libération qui écrit que «Sarkozy (a choisi) de déroger à la règle d’or».
L’Elysée aurait même déjà défini l’argumentaire pour que cette décision ne soit pas interprétée par les marchés financiers comme une reculade en rase campagne. D’abord, Nicolas Sarkozy assurera haut et fort que «ce n’est pas un abandon, mais juste un report». Et que «l’élection présidentielle fera office de référendum sur la question», bref, s’il est réélu, le président serait en mesure d’honorer, alors, son engagement.
 
Nicolas Sarkozy qui reste en panne dans les sondages, tandis que François Hollande, confirme sa percée dans les intentions de vote, c’est à lire dans le Parisien.
 
A voir aussi ce matin, de nouvelles révélations ce matin dans Libération sur les pratiques du laboratoire Servier.
Le groupe pharmaceutique est accusé d’avoir falsifié des documents relatifs au Mediator, ce médicament qui pourrait avoir causé la mort de 500 à 2000 personnes, et Libé nous apprend que le labo aurait également falsifié des rapports concernant un autre médicament, le Protelos, un médicament contre l’ostéoporose lancé en 2004.
D’après un document datant de 2010 que Libé s’est procuré, le labo aurait commis des «violations» parfois «graves», «affectant de façon négative la sécurité ou le bien-être des patients ou posant un risque potentiel pour la santé publique». En d’autres termes, Servier n’aurait pas déclaré aux autorités des cas graves susceptibles de remettre en cause le médicament.
Servier, une entreprise qui aurait développé «des méthodes perverses» au fil des années selon Gérard Bapt, un député socialiste par ailleurs cardiologue interviewé par Libération.
 
On revient pour terminer sur le résultat décevant des Bleus hier face à la Roumanie.
Et du coup ce matin, c’est la longue litanie des récriminations et des excuses, la meilleure étant sans doute à lire dans le Parisien: tout ça c’est la faute à la pelouse.
A moins que ce ne soit la faute du capitaine: c’est l’explication vers laquelle penche plutôt Rue 89.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/04/2015 Revue de presse internationale

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

Presse internationale, mercredi 1er avril 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Muhammadu Buhari à la présidentielle au Nigeria, et une loi controversée sur la...

En savoir plus

01/04/2015 Revue de presse française

"Les mots vides"

Presse française, mercredi 1er avril 2015. Au menu de cette revue de presse, une mauvaise journée pour Manuel Valls, la loi sur le renseignement, le ménage dans la police, et les...

En savoir plus

31/03/2015 Revue de presse internationale

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

Presse internationale, mardi 31 mars 2015. Au menu de cette revue de presse, la présidentielle au Nigeria, et les négociations sur le nucléaire iranien.

En savoir plus

31/03/2015 Revue de presse française

"Quelle gauche ?"

Presse française, mardi 31 mars 2015. Au menu de cette revue de presse, les commentaires sur la débâcle de la gauche aux départementales.

En savoir plus

30/03/2015 Revue de presse française

Départementales : la normalisation du FN

Au menu de cette revue de presse française, présentée ce lundi par Sandrine Gomes, l'analyse et les commentaires de la victoire écrasante de la droite aux départementales, d'un...

En savoir plus