Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

FRANCE

John Galliano condamné à 6 000 euros avec sursis pour injures raciales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2011

L'ancien couturier de la maison Dior, accusé d'avoir proféré des injures antisémites dans un bar à Paris, a été condamné à une amende de 6 000 euros avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

AFP - John Galliano a été reconnu coupable jeudi d'avoir proféré des injures antisémites lors de deux altercations dans un bar parisien, et condamné à 6.000 euros d'amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

L'ancien styliste de Dior a été condamné à 4.000 euros d'amende avec sursis pour un incident survenu le 24 février 2011 à La Perle, et à 2.000 euros d'amende avec sursis pour un autre incident, le 8 octobre 2010, dans le même établissement du quartier du Marais.

Il devra également s'acquitter d'un euro de dommages et intérêts auprès des victimes de ses insultes, proférées en état d'ébriété, ainsi qu'auprès de cinq associations antiracistes qui s'étaient portées parties civiles. Il devra également rembourser les frais de justice de SOS Racisme, du Mrap, de l'UEJF et de la Licra.

A l'audience du 22 juin, le parquet avait requis une condamnation à au moins 10.000 euros d'amende.

Devant la 17e chambre correctionnelle, le couturier, licencié par Dior le 1er mars, dès les incidents connus, était apparu affaibli. Il avait reconnu une "triple addiction" à l'alcool, aux somnifères et au valium, et dit avoir passé deux mois en cure de désintoxication, en Arizona puis en Suisse.

 

Première publication : 08/09/2011

  • JUSTICE

    Affaire Galliano : un mélange d'alcool, de médicaments et de solitude

    En savoir plus

  • MODE

    La star des défilés John Galliano sur le banc des accusés

    En savoir plus

  • MODE

    Ambiance de plomb pour le dernier défilé de Galliano chez Dior

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)