Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

FRANCE

John Galliano condamné à 6 000 euros avec sursis pour injures raciales

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2011

L'ancien couturier de la maison Dior, accusé d'avoir proféré des injures antisémites dans un bar à Paris, a été condamné à une amende de 6 000 euros avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

AFP - John Galliano a été reconnu coupable jeudi d'avoir proféré des injures antisémites lors de deux altercations dans un bar parisien, et condamné à 6.000 euros d'amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

L'ancien styliste de Dior a été condamné à 4.000 euros d'amende avec sursis pour un incident survenu le 24 février 2011 à La Perle, et à 2.000 euros d'amende avec sursis pour un autre incident, le 8 octobre 2010, dans le même établissement du quartier du Marais.

Il devra également s'acquitter d'un euro de dommages et intérêts auprès des victimes de ses insultes, proférées en état d'ébriété, ainsi qu'auprès de cinq associations antiracistes qui s'étaient portées parties civiles. Il devra également rembourser les frais de justice de SOS Racisme, du Mrap, de l'UEJF et de la Licra.

A l'audience du 22 juin, le parquet avait requis une condamnation à au moins 10.000 euros d'amende.

Devant la 17e chambre correctionnelle, le couturier, licencié par Dior le 1er mars, dès les incidents connus, était apparu affaibli. Il avait reconnu une "triple addiction" à l'alcool, aux somnifères et au valium, et dit avoir passé deux mois en cure de désintoxication, en Arizona puis en Suisse.

 

Première publication : 08/09/2011

  • JUSTICE

    Affaire Galliano : un mélange d'alcool, de médicaments et de solitude

    En savoir plus

  • MODE

    La star des défilés John Galliano sur le banc des accusés

    En savoir plus

  • MODE

    Ambiance de plomb pour le dernier défilé de Galliano chez Dior

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)