Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Vidéo : en Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne crois pas que ça va me hanter"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

FRANCE

Du pétrole découvert au large de la Guyane française

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2011

Les groupes Total et Shell ont annoncé vendredi la découverte de pétrole à 6 000 mètres de profondeur à 150 kilomètres au nord-est de Cayenne, en Guyane française. C'est la première fois que des hydrocarbures y sont détectés.

AFP - Du pétrole a été découvert pour la première fois au large de la Guyane, ont annoncé vendredi les groupes Total et Shell, relançant les espoirs d'un nouvel Eldorado dans ce département français d'outre-mer suscités par le développement de l'exploitation de brut au Brésil voisin.

La découverte a été faite en eaux profondes (sous plus de 2.000 mètres d'eau) à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne, où le forage avait débuté en mars, à la grande inquiétude d'écologistes.

"Nous sommes satisfaits des résultats préliminaires du premier forage exploratoire jamais entrepris au large de la Guyane française", a affirmé un responsable du département exploration de Shell, David Lawrence.

La "major" anglo-néerlandaise, qui détient la principale part (45%) du projet, a indiqué qu'il était trop tôt pour évaluer les réserves, mais que les premiers résultats étaient "encourageants".

Un porte-parole de Total, qui détient 25% des parts, a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait de la première découverte de pétrole au large du département français. La Guyane, région et département d'outre-mer français dont le revenu par habitant est un des plus faibles de France, n'a jamais produit de pétrole.

La perspective de trouver du pétrole au large avait été renforcée par de récentes importantes découvertes au nord-est des côtes du Brésil.

Les géologues présument que le sous-sol de la côte nord-est de l'Amérique du Sud est similaire à celui riche en hydrocarbures du Golfe de Guinée en Afrique, car les deux étaient reliées avant que les continents ne se forment et dérivent loin l'un de l'autre.

Le permis d'exploration guyanais est exploité par la compagnie britannique Tullow Oil, qui détient 27,5% du projet.

La plate-forme d'exploration avait été installée en mars, le permis autorisant un forage jusqu'à 6.000 mètres de profondeur (2.000 mètres d'eau puis 4.000 m dans le sous-sol océanique), ce qui avait suscité la fureur d'écologistes un an après la catastrophe de la plate-forme de Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique.

Selon Total, le forage atteint déjà 5.711 mètres sous le niveau de la mer.

"Après une campagne de mesures intermédiaires, le forage du puits GM-ES-1 reprendra prochainement pour atteindre sa profondeur finale prévue. Le potentiel de production et l'étendue des ressources devront ensuite être précisés", explique Total,

"La coentreprise va poursuivre ses forages, évaluer les résultats et décider des prochaines étapes", a indiqué Shell de son côté.

 

Première publication : 09/09/2011

  • LIBYE

    L'or noir libyen attise les convoitises

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les autorités affrontent la plus grave fuite de pétrole en mer du Nord depuis dix ans

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pétrole méditerranéen, nouveau "casus belli" entre Beyrouth et Tel-Aviv ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)