Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

Afrique

Interpol émet un mandat d'arrêt contre Mouammar Kadhafi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2011

À la demande de la Cour pénale internationale (CPI), Interpol a lancé un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ancien dirigeant libyen, de son fils Seïf al-Islam et du chef des renseignements, son beau-frère Abdallah al-Senoussi.

AFP - Interpol a diffusé vendredi une "notice rouge" pour demander à ses 188 pays membres l'arrestation du colonel Mouammar Kadhafi, de son fils Seif Al-Islam et de son beau-frère Abdallah Al-Senoussi, visés par un mandat d'arrêt international émis par la CPI.

Cette notice "va restreindre significativement les possibilités pour ces trois hommes de franchir les frontières et sera un outil important pour aider à leur localisation et leur capture", a estimé dans un communiqué Ronald K. Noble, secrétaire général de l'organisation policière internationale basée à Lyon.

Où se cache Kadhafi ?

Le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, avait demandé jeudi à Interpol de délivrer une "notice rouge" contre ces trois responsables libyens, suspectés notamment de "crimes contre l'humanité, à savoir meurtres et persécutions".

La CPI avait émis le 27 juin des mandats d'arrêt contre Mouammar Kadhafi, 69 ans, son fils Seif Al-Islam, 39 ans, et son beau-frère et "bras droit", le chef des services du renseignement libyens, Abdallah Al-Senoussi, 62 ans.

Le colonel Kadhafi "est un fugitif que son pays et la CPI souhaitent arrêter pour répondre des graves charges pesant contre lui", a ajouté M. Noble, cité dans le communiqué.

"Interpol coopèrera et assistera la CPI et les autorités libyennes représentées par le Conseil national de transition pour appréhender Mouammar Kadhafi", a-t-il précisé.

Interpol propose également le soutien de son "centre de commandement et de coordination" et demande à ses membres "de prendre toutes les mesures conformes à leur législation pour aider la CPI à localiser et interpeller Kadhafi", selon le communiqué.

En mars, Interpol avait déjà émis une "alerte orange" à l'encontre du colonel Kadhafi et de 15 de ses proches, afin de faciliter la mise en oeuvre des sanctions de l'ONU et l'enquête ouverte par la Cour pénale internationale.

Première publication : 09/09/2011

  • LIBYE

    La CPI sollicite l'aide d'Interpol pour arrêter Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi a vendu 20 % des réserves libyennes d'or avant la prise de Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi nie avoir fui au Niger et continue à croire en la victoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)