Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

FRANCE

Ouverture des "journées d'été" du Front national à Nice

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2011

Alors que s'ouvrent les "journées d'été" du Front national, ce samedi, sa présidente Marine Le Pen se penche sur les dossiers traditionnels du parti d'extrême droite pour lancer sa campagne : euro, insécurité et immigration.

AFP - Euro, insécurité, immigration et islam: Marine Le Pen a décliné ses fondamentaux vendredi à Nice devant une soixantaine de jeunes du Front national, dont elle a souligné "la sacralité" de la mission pour la présidentielle qui s'annonce.

A la veille de ses "journées d'été" à Nice, la présidente du FN a multiplié les attaques contre le chef de l'Etat, sous le mandat duquel la France se serait selon elle "tiers-mondisée".

"Le chômage de masse est devenu l'horizon indépassable de la pensée économique de Nicolas Sarkozy et d'un système inféodé à la mondialisation financière" et à l'euro, a-t-elle lancé, lors de ce discours de clôture des "journées d'été" du FN Jeunesse, qui jusque-là s'étaient déroulées à huis clos dans un hôtel.

Offensive et très applaudie sur l'immigration, elle a promis, comme pouvait le faire son père, l'"arrêt de l'immigration de peuplement", le "désamorçage des pompes aspirantes", autrement dit les aides sociales, la "réforme du code de la nationalité", la "préférence nationale" et "l'expulsion immédiate des clandestins".

Sur l'insécurité, Marine Le Pen a décrit des forces de l'ordre désormais tétanisées par la crainte de commettre une "bavure raciste" et qui ne pourraient plus "arrêter un type à moto ... parce que si jamais il tombe...". Elle a prôné une "présomption de légitime défense" pour les policiers.

Evoquant la laïcité, elle a ironisé sur "les prières de rues qui ont repris de plus belle dans la capitale, au nez et à la barbe, si j'ose dire, des autorités".

Avant de conclure son discours, elle a voulu attirer l'attention de ses jeunes militants "sur la sacralité (de leur) mission", car "cette élection présidentielle n'est pas une campagne comme les autres".

"J'en appelle solennellement à l'esprit de corps, au sens inné du devoir et du sacrifice de ceux qui comme vous, ont l'amour de la patrie chevillé au corps", a-t-elle ajouté.

Interrogée sur le faible nombre de jeunes présents pour ce discours de clôture, elle a répondu qu'il s'agissait des "cadres" du mouvement, et non des militants dans leur ensemble.

Première publication : 10/09/2011

  • FRANCE

    Marine Le Pen en campagne auprès de l'électorat pieds-noirs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)