Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Cap sur la Guadeloupe

En savoir plus

MODE

Haute couture : dans les coulisses des préparatifs de l'automne-hiver 2015

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sur les traces du financement de l'organisation État islamique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Référendum en Grèce : "Chaos, pauvreté, drachme"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : le FMI préconise un nouveau plan d'aide

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 150 morts dans deux nouvelles attaques

En savoir plus

DÉBAT

Bénin, Angola, Cameroun... François Hollande en tournée africaine

En savoir plus

SPORT

Comme en 2010, Nadal retrouve Djokovic en finale de l'US Open

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/09/2011

L'Espagnol Rafael Nadal, vainqueur d'Andy Murray en quatre sets (6-4, 6-2, 3-6, 6-2), retrouve Novak Djokovic en finale de l'US Open, lundi. Il tentera d'y conserver son titre face au Serbe, irrésistible en 2011.

AFP - Le N.2 mondial Rafael Nadal défendra son titre de l'US Open lundi contre le Serbe Novak Djokovic dans une répétition de la finale 2010, après s'être qualifié en battant l'Ecossais Andy Murray (N.4) 6-4, 6-2, 3-6, 6-2 samedi en demi-finale.

L'Espagnol tentera de gagner face au N.1 mondial, qui a disposé de Roger Federer (N.3), son onzième titre du Grand Chelem et le deuxième de l'année (après Roland-Garros).

"Le début du 4e set a été très important, a déclaré Nadal. Il a eu une balle de break au début de ce set-là, je l'ai sauvée et après j'ai commencé à mieux jouer. Je crois que j'ai joué mon meilleur match du tournoi".

L'Ecossais, qui a fini la rencontre avec un problème au dos, n'a pas réussi à rééditer son exploit de 2008 à New York, quand il avait battu Nadal en demi-finale pour s'offrir la première finale de Grand Chelem de sa carrière.

C'est la 3e fois cette saison qu'il s'incline en demi-finale de Grand Chelem face au Majorquin, qui était devenu le plus jeune joueur à réaliser le Grand Chelem en carrière quand il avait battu Novak Djokovic l'an passé à New York.

Mais Djokovic reste sur une série de cinq victoires d'affilée sur Nadal. Il l'a en effet battu en finale à Indian Wells, Miami, Madrid, Rome et Wimbledon.

"Je n'ai pas beaucoup de réussite contre lui cette année, je n'ai pas encore trouvé la solution, a déclaré l'Espagnol. J'essaierai d'être solide au service car il retourne très bien et d'être agressif avec mon coup droit."

Premier set perdu du tournoi

Nadal, qui a été aidé dans sa victoire par les 55 fautes directes de l'Ecossais, a été en contrôle dans un premier set où il a servi trois jeux blancs et fait le break dans le 8e jeu pour servir dans la foulée pour le set.

Murray a laissé filer trois balles de break dans le 2e jeu du deuxième set et, une fois l'alerte passée, l'Espagnol a pris le service adverse pour mener 3-2, un break qui lui a permis de mener deux sets à zéro.

L'Ecossais a réussi son premier break du match pour mener 2-0 dans la troisième manche à la suite d'un échange de 28 coups. Rebelote avec un méga-échange de 34 coups dans le jeu suivant mais c'est cette fois Nadal qui débreakait. Mais Murray ne rendait pas les armes et faisait de nouveau le break pour forcer Nadal à perdre son premier set du tournoi.

Dans le dernier set, Murray a commencé à se plaindre du dos après avoir manqué une balle de break en début de manche. Nadal prenait son service au jeu suivant, se procurait trois autres occasions au 6e jeu et finissait pas faire plier définitivement Murray, de nouveau sur son service, à 2-5 sur jeu blanc.

Première publication : 11/09/2011

  • TENNIS

    Tsonga sèchement battu par Federer en quarts de finale de l'US Open

    En savoir plus

  • TENNIS

    Tsonga atteint les quarts de finale de l'US Open pour la première fois

    En savoir plus

  • US OPEN

    Gilles Simon sort Del Potro et se qualifie pour les huitièmes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)