Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Banon : Fin de l'audition du "témoin" DSK

Dernière modification : 12/09/2011

L'audition de l'ex-patron du FMI dans l'affaire Banon s'est conclue en fin de matinée, lundi. Une semaine après son retour en France, il était entendu par les enquêteurs pour la première fois. L'écrivaine l'accuse de tentative de viol.

AFP - Dominique Strauss-Kahn a quitté lundi peu après 11H00 les locaux de la police judiciaire parisienne où il était entendu par les enquêteurs en charge de l'enquête sur les accusations de tentative de viol portées par Tristane Banon, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ses avocats avaient auparavant annoncé cette audition "comme témoin" de DSK qui réfute avec force les accusations pour des faits qui remonteraient à 2003 et a porté plainte pour dénonciation calomnieuse contre l'écrivain Tristane Banon.

L'ancien patron du Fonds monétaire international était arrivé avant 08h00, selon une source proche de l'enquête, dans les locaux de la brigade de la répression de la délinquance contre la personne (BRDP). M. Strauss-Kahn n'a fait aucun commentaire à sa sortie. Il était assis sur le siège passager d'une voiture noire.

"A la demande (de M. Strauss-Kahn), cette audition a eu lieu aussitôt que possible au regard du calendrier de l'enquête", avaient annoncé peu avant ses avocats Mes Frédérique Baulieu et Henri Leclerc.

En juin, après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York à la suite d'accusations de crimes sexuels de la part d'une femme de chambre d'un grand hôtel, Mme Banon avait déposé une plainte contre DSK pour une tentative de viol qui remonterait à 2003.

Cette plainte a fait l'objet d'une enquête préliminaire diligentée par le parquet de Paris. Plusieurs personnalités ont été entendues dans le cadre de cette enquête, comme François Hollande, ancien premier secrétaire du PS.

Pour achever cette enquête, il fallait que M. Strauss-Kahn soit entendu.

L'ancien ministre des Finances, qui réfute les accusations de Mme Banon, est rentré à Paris le 4 septembre après l'abandon de toutes les charges pesant sur lui aux Etats-Unis.

A l'issue de l'enquête préliminaire, le parquet peut décider d'ouvrir une information judiciaire, de classer sans suite ou de juger que les faits allégués, datant de 2003, sont prescrits.

Première publication : 12/09/2011

  • AFFAIRE DSK

    Les socialistes accueillent le retour de DSK avec prudence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)