Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Politique française : faites vos jeux, rien ne va plus !

En savoir plus

LE DÉBAT

Gouvernement Philippe 2 : quels changements ?

En savoir plus

Afrique

Réfugié au Niger, Saadi Kadhafi est sous surveillance des autorités de Niamey

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2011

Niamey surveille le fils de Mouammar Kadhafi mais ne l'a pas officiellement arrêté, indiquent les autorités du pays. Trente-deux proches du dirigeant libyen en fuite ont été accueillis sur le territoire nigérien depuis le 2 septembre.

REUTERS - Le Niger a précisé lundi que Saadi Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi, n'avait pas été officiellement arrêté mais qu'il était sous surveillance.

"La position du gouvernement n'a pas évolué. Il n'y a pas de mandat international à son égard. Comme les autres, il est simplement sous surveillance", a dit un porte-parole du gouvernement, par allusion à d'autres membres de l'entourage de l'ex-dirigeant libyen ayant fui au Niger.

Les Etats-Unis ont déclaré un peu auparavant que le Niger les avait informés de sa volonté de placer Saadi Kadhafi en détention.

Première publication : 12/09/2011

  • LIBYE

    Trente-deux proches du colonel Kadhafi ont trouvé refuge au Niger

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi nie avoir fui au Niger et continue à croire en la victoire

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Niger confirme la présence à Niamey du chef de la sécurité de Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)