Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réponse un peu courte d'Obama à Netanyahou"

En savoir plus

SUR LE NET

Égypte : la Toile se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

Afrique

Réfugié au Niger, Saadi Kadhafi est sous surveillance des autorités de Niamey

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2011

Niamey surveille le fils de Mouammar Kadhafi mais ne l'a pas officiellement arrêté, indiquent les autorités du pays. Trente-deux proches du dirigeant libyen en fuite ont été accueillis sur le territoire nigérien depuis le 2 septembre.

REUTERS - Le Niger a précisé lundi que Saadi Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi, n'avait pas été officiellement arrêté mais qu'il était sous surveillance.

"La position du gouvernement n'a pas évolué. Il n'y a pas de mandat international à son égard. Comme les autres, il est simplement sous surveillance", a dit un porte-parole du gouvernement, par allusion à d'autres membres de l'entourage de l'ex-dirigeant libyen ayant fui au Niger.

Les Etats-Unis ont déclaré un peu auparavant que le Niger les avait informés de sa volonté de placer Saadi Kadhafi en détention.

Première publication : 12/09/2011

  • LIBYE

    Trente-deux proches du colonel Kadhafi ont trouvé refuge au Niger

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi nie avoir fui au Niger et continue à croire en la victoire

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Niger confirme la présence à Niamey du chef de la sécurité de Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)