Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

FRANCE

La juge Prévost-Desprez dessaisie du dossier Mediator

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/09/2011

La juge Isabelle Prévost-Desprez, qui a évoqué dans le livre "Sarko m'a tuer" un possible financement de Nicolas Sarkozy par la famille Bettencourt, s'est vu dessaisir du dossier Mediator, selon le site internet du journal "Le Monde".

REUTERS - La juge d'instruction Isabelle Prévost-Desprez a été dessaisie du dossier Mediator par sa hiérarchie et elle est convoquée mercredi à Bordeaux, annonce mardi Le Monde sur son site internet.  La magistrate va être entendue par le juge Jean-Michel Gentil à propos de ses déclarations dans le livre "Sarko m'a tuer", peut-on lire sur lemonde.fr.
 
Isabelle Prévost-Desprez a mis en cause le président Nicolas Sarkozy en faisant état d'un supposé témoignage le mettant en cause dans l'affaire Liliane Bettencourt.
 
Le principal syndicat de magistrats, l'USM, s'était élevé par avance contre une éventuelle enquête disciplinaire contre la juge, susceptible d'être mise en cause pour violation du secret professionnel et atteinte au devoir de réserve.

 

Première publication : 13/09/2011

COMMENTAIRE(S)