Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

SPORT

Le mari de Jeannie Longo soupçonné d'avoir acheté de l'EPO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/09/2011

"L’Équipe" révèle que le mari de Jeannie Longo aurait acheté de l'EPO en 2007. Une casserole de plus pour la cycliste qui est déjà mise en cause par l'Agence française de lutte contre le dopage pour avoir contrevenu aux règles de localisation.

AFP - Le mari de la championne cycliste Jeannie Longo, menacée de sanction pour manquement aux exigences de localisation antidopage, aurait acheté de l'EPO en avril 2007, affirme mardi L'Equipe, qui publie des fac-simile des courriers électroniques liés à la transaction.

Selon le quotidien sportif, Patrice Ciprelli, entraîneur et époux de Jeannie Longo, aurait acheté de l'EPO chinoise, appelée Eposino, via un site internet américain et un ancien cycliste Joe Papp, arrêté en 2007 pour avoir participé à un vaste trafic de produits dopants.

Dans un entretien à L'Equipe, Joe Papp confirme : "j'ai vendu de l'EPO à Ciprelli à cette époque. Il a spécifiquement et directement demandé sur notre site ce que lui coûteraient 80.000 iu (unités) d'EPO livrées en France. Il a d'ailleurs indiqué que c'était pour sa femme".

Le nom de Jeannie Longo n'a toutefois pas été prononcé, précise l'ex-cycliste américain. La transaction a donné lieu à un envoi des produits à l'adresse d'une parente de Patrice Ciprelli en Isère. Jeannie Longo n'était pas la seule sportive entraînée par Patrice Ciprelli à l'époque.



Le quotidien sportif publie des fac-simile des échanges de courriers électroniques entre MM. Ciprelli et Papp ainsi qu'entre ce dernier et son fournisseur chinois.

Selon L'Equipe, le dossier Ciprelli a été transmis par l'Agence américaine antidopage (USADA) à son homologue française, l'AFLD, qui a sollicité la police française "afin d'étudier les possibles suites pénales à donner à cette affaire". S'ils étaient avérés, les faits, commis en 2007, seraient toutefois prescrits depuis 2010.

Ces révélations interviennent alors que Jeannie Longo, la sportive préférée des Français selon un récent sondage, est mise en cause par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) pour un défaut de localisation.

L'AFLD lui reproche trois manquements en 18 mois aux règles de localisation qui imposent aux sportifs d'indiquer où ils se trouvent quotidiennement de 6 heures à 23 heures, avec un créneau préférentiel d'une heure par jour.

Jeannie Longo, âgée de 52 ans, a déclaré le 9 septembre avoir "été contrôlée plus qu'aucun autre athlète au monde sans que jamais les résultats laissent le moindre doute sur son exemplarité sportive".
 

Première publication : 13/09/2011

  • CYCLISME

    Jeannie Longo risque une suspension pour manquement aux règles antidopage

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Jeannie Longo, 52 ans et un 58e titre national

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)