Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le meilleur des films de l'été 2015

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël : des prisonniers palestiniens en grève de la faim

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des inondations en Guinée font plusieurs morts

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Twitter toujours en panne de croissance

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trahison ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super-prédateur"

En savoir plus

SPORT

Le Barça et le Milan AC se quittent dos à dos

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/09/2011

Au terme d'un chassé-croisé séduisant, le choc de la première journée de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le Milan AC a accouché d'un match nul (2-2).

REUTERS - Grâce à une tête dans les arrêts de jeu de Thiago Silva, le Milan AC est parvenu à arracher le nul (2-2) mardi à Barcelone lors de la première journée de la Ligue des champions.

Les Milanais avaient pris à froid les tenants du titre dès la 24e seconde de jeu, lorsque le Brésilien Alexandre Pato a été plus vif que la défense centrale catalane pour s'en aller tromper Victor Valdes.

La suite de la première mi-temps n'allait être qu'une vague d'attaques de la part de Barcelone, sous l'impulsion d'un Lionel Messi omniprésent.

Le lutin argentin effectuait un fantastique travail sur l'aile gauche avant de déposer un centre millimétré dans les pieds de Pedro qui égalisait (36e).

Cinq minutes après la reprise, David Villa donnait l'avantage aux Catalans qui semblaient se diriger vers une victoire, jusqu'au coup de tête du défenseur brésilien à la 92e minute.

A Dortmund, Arsenal a lui aussi longtemps cru tenir le match après avoir ouvert le score face au Borussia juste avant la mi-temps par l'intermédiaire de son capitaine Robin van Persie.

Les 65.000 spectateurs qui fêtaient le retour du club allemand en Ligue des champions après huit ans d'absence ont dû attendre longtemps l'égalisation, car la maladresse des attaquants locaux a longtemps retardé l'échance, malgré les prouesses de la nouvelle perle du football allemand, Mario Götze.

Les champions d'Allemagne ne se sont toutefois pas découragés et au bout d'une domination totale ont obtenu la récompense de leurs efforts grâce à Ivan Perisic à deux minutes de la fin du temps règlementaire.

Lampard et Terry sur le banc à Chelsea

Dans ce même groupe F, Marseille a engrangé trois points précieux en allant s'imposer (1-0) au Pirée face à l'Olympiakos.

A Londres, pour l'autre choc anglo-allemand, Chelsea a pris le meilleur sur le Bayer Leverkusen grâce à des buts en seconde période de l'arrière central David Luiz et de l'attaquant Juan Mata.

Pour ses débuts européens avec Chelsea, l'entraîneur portugais Andre Villas-Boas n'a pas hésité à laisser sur le banc John Terry et Frank Lampard, deux piliers du club. Et son pari jeunes a payé.

Bien que favoris, les Espagnols de Valence sont repartis de Belgique avec l'unique point du match nul après avoir été tenus en échec par le Racing Genk (0-0).

Les Tchèques du Viktoria Plzen et les Biélorusses du BATE Borisov, deux des petits poucets de la compétition, se sont séparés sur un score de parité (1-1). Leur tâche sera bien plus rude dans les rencontres suivantes du groupe H contre Barcelone et le Milan AC.

Dans le groupe G, Porto a imposé sa loi chez lui face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk (2-1), tandis que le Zenit Saint-Peterbourg échouait à Nicosie face à l'Apoel, vainqueur 2-1 après avoir été mené à l'heure de jeu.

Première publication : 13/09/2011

  • FOOTBALL

    Marseille hérite d'Arsenal et du Borussia Dortmund, Lyon retrouve le Real Madrid

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Lyon valide son billet pour sa 12e Ligue des champions consécutive

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Lyon vise une 12e participation consécutive en Ligue des champions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)