Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

Amériques

Plus de 46 millions d'Américains vivaient "dans la pauvreté" en 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/09/2011

Plus de 15 % de la population américaine vivait, en 2010, sous le seuil de pauvreté, selon un rapport annuel du Bureau du recensement. Un taux que les États-Unis n'avaient plus atteint depuis 1993.

AFP - La pauvreté a fortement progressé aux Etats-Unis en 2010 sous l'effet de la persistance de la crise économique, selon des données publiées mardi par le Bureau du recensement américain, qui ne donnent qu'un aperçu partiel de la misère dans le pays.

Le taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a grimpé de 0,8 point par rapport à 2009 pour s'établir à 15,1%, son plus haut niveau depuis 1993, indique le rapport annuel sur la pauvreté et les salaires de cette émanation du gouvernement.

En termes absolus, 46,2 millions de personnes vivaient "dans la pauvreté" en 2010, ce qui correspond au plus haut niveau relevé depuis 52 ans que le Bureau du recensement publie ces chiffres.

Le rapport précise que le seuil de pauvreté correspondait en 2010 à un revenu annuel de 22.314 dollars (environ 16.400 euros) pour un foyer comptant quatre personnes.

Le taux de pauvreté ne donne toutefois qu'un aperçu partiel de la misère aux Etats-Unis: le Bureau du recensement le calcule en effet en faisant le rapport du nombre de pauvres âgés de plus de 15 ans à la population totale du pays, alors que d'autres statistiques montrent qu'un nombre croissant d'enfants dépendent de l'aide alimentaire de l'Etat.

Les chiffres du gouvernement montrent que le taux de pauvreté est bien plus élevé pour la tranche d'âge de 15 à 18 ans (22%) que pour les 18-64 ans (13,7%) et les plus de 65 ans (9%).

Du point de vu ethnique, le taux de pauvreté est le plus élevé chez les Noirs (27,4%), devant les Hispaniques (26,6%), les Asiatiques (12,1%) et les Blancs (9,9%).

Bien que l'économie américaine soit sortie de la récession à l'été 2009, le nombre de personnes vulnérables continue de progresser en l'absence de progrès véritable sur le front du chômage.

Celui-ci est supérieur ou égal à 9% depuis mai 2009, si l'on excepte les mois de février et mars 2011 où il est passé légèrement au-dessous de ce seuil, historiquement très élevé pour les Etats-Unis.

Le Bureau du budget du Congrès (CBO) a estimé mardi qu'il devrait rester "proche de 9% jusqu'à la fin de 2012" du fait de la lenteur de la reprise.

Avec la crise, la plupart des Américains sont à la peine. Le Bureau du recensement indique que le revenu médian réel par ménage a reculé de 2,3% par rapport à 2009, pour s'établir à 49.455 dollars par an (environ 36.360 euros).

Depuis 2007, qui a marqué l'entrée des Etats-Unis dans la crise, il a reculé de 6,4%, et il est désormais inférieur de 7,1% à son niveau de 1999, où il avait atteint un pic.

Les chiffres du gouvernement montrent aussi que les inégalités se sont encore creusées en 2010.

En 2010, le seuil délimitant les 10% des foyers aux revenus les plus élevés (138.923 dollars par an, soit environ 102.000 euros) était 11,7 fois plus élevé que celui délimitant les 10% aux revenus les plus bas (11.904 dollars, environ 8.750 euros). C'est le plus gros écart de revenus enregistré depuis que le Bureau a commencé à fournir cet élément de comparaison en 1967.
 

Première publication : 13/09/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Le nombre de pauvres atteint un sommet historique aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)