Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE DÉBAT

Proche-Orient : un nouvel affrontement est-il imminent entre Israël et le Hamas ?

En savoir plus

Moyen-Orient

La justice iranienne exclut toute libération imminente des deux randonneurs américains

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2011

La justice iranienne dément l'information selon laquelle les deux randonneurs américains détenus depuis deux ans pour espionnage seraient libérés. Mardi, la défense et le président Mahmoud Ahmadinejad avaient annoncé une libération imminente.

AFP - L'autorité judiciaire iranienne a démenti mercredi dans un communiqué toute décision de libérer les deux randonneurs américains détenus depuis deux ans en Iran, affirmant que les informations publiées précédemment à ce sujet n'étaient "pas valides".

Le président Mahmoud Ahmadinejad avait annoncé mardi que les deux Américains seraient libérés "dans les deux jours", tandis que leur avocat, Me Massoud Sahafii, indiquait avoir été officiellement informé de leur prochaine libération contre une caution de 500.000 US dollars.

Me Shafii a affirmé mercredi à l'AFP que "rien n'a changé", mais qu'il manquait encore la signature d'un juge sur le document de libération sous caution et que celle-ci risquait d'être reportée jusqu'après le week-end iranien (jeudi et vendredi).

Rappel des faits (le 2 juin 2011)

L'Autorité judiciaire "dément les informations concernant la libération de deux Américains accusé d'espionnage", indique-t-elle dans le communiqué publié mercredi.

"Une demande de libération sous caution déposée par leur avocat est en cours d'examen par les juges chargés de l'affaire", ajoute le texte.

"Toute information sur ce sujet sera fournie par l'autorité judiciaire, et aucune information d'aucune sorte émanant d'autres sources n'est valide", souligne encore le communiqué.

Shane Bauer et Josh Fattal, tous deux âgés de 29 ans, ont été condamnés chacun le 21 août à huit ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Téhéran sous la double accusation d'espionnage et d'entrée illégale en Iran. Il ont fait appel de cette décision.

Ils avaient été arrêtés le 31 juillet 2009 à la frontière irakienne avec Sarah Shourd, 32 ans, libérée en septembre 2010 pour des raisons humanitaires. Ils ont toujours affirmé avoir franchi cette frontière par erreur après s'être égarés pendant une randonnée dans les montagnes du Kurdistan irakien.

Dans une interview mardi à la chaîne américaine NBC et au quotidien Washington Post, M. Ahmadinejad avait annoncé que Shane Bauer et Josh Fattal seraient libérés "dans deux jours" dans le cadre d'un "geste humanitaire unilatéral" de Téhéran.

Leur avocat Massoud Shafii avait précisé à l'AFP que l'autorité judiciaire avait décidé de les libérer sous caution de 500.000 dollars chacun.

Les deux hommes "seront libérés dès que la caution aura été versée", avait ajouté Me Shafii, précisant qu'il avait été officiellement informé de cette décision par les autorités judiciaires.

"Rien n'a changé depuis que j'ai été informé hier par le tribunal de sa décision de commuer la détention en liberté sous caution", a déclaré Me Shafii mercredi à l'AFP.

Mais "deux juges doivent signer la décision de libération sous caution qui me permettra de lancer la procédure et j'attends depuis ce matin la deuxième signature", a précisé l'avocat.

"Si le deuxième juge ne signe pas aujourd'hui avant 15H00 (10h30 GMT), tout sera reporté à samedi", après le week-end iranien, a ajouté Me Shafii.

Première publication : 14/09/2011

  • IRAN

    Les deux randonneurs américains accusés d'espionnage libérés dans "deux jours"

    En savoir plus

  • IRAN

    Deux randonneurs américains condamnés à huit ans de prison pour espionnage

    En savoir plus

  • IRAN

    Verdict attendu "prochainement" pour les randonneurs américains accusés d'espionnage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)