Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

FRANCE

Ziad Takieddine mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2011

L'intermédiaire franco-libanais a été mis en examen pour abus de biens sociaux et a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire. Il est soupçonné de malversations financières dans deux contrats d'armement.

REUTERS - Le milliardaire Ziad Takieddine a été mis en examen mercredi pour abus de biens sociaux dans le cadre d'un présumé financement politique frauduleux de la droite en France, a déclaré son avocat.

Cet intermédiaire dans des contrats d'armement a été placé sous contrôle judiciaire "classique", une interdiction de quitter le territoire et d'entrer en contact avec les autres
protagonistes de l'affaire, a ajouté Ludovic Landivaux. Ziad Takieddine a été interrogé par le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke dans une affaire visant un supposé
financement de la campagne présidentielle de 1995 du candidat de droite Edouard Balladur par des commissions frauduleuses en marge d'un marché de livraison de sous-marins au Pakistan.

Selon le site Mediapart, le juge dispose d'un témoignage mettant en cause l'homme d'affaires, ainsi que Thierry Gaubert, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy et Nicolas Bazire, ex-directeur de cabinet d'Edouard Balladur à Matignon.

Selon ce témoin, Thierry Gaubert a accompagné à plusieurs reprises Ziad Takieddine dans une banque suisse pour y retirer des fonds, remis à Paris à Nicolas Bazire, directeur de campagne d'Edouard Balladur en 1995. Nicolas Sarkozy était porte-parole
de cette campagne.

Ziad Takieddine est au centre de deux importants contrats d'armement des années 1990, la vente de sous-marins au Pakistan en 1994 et un marché de frégates avec l'Arabie saoudite à la même époque.

Une mission d'information parlementaire et des éléments des procédures judiciaires publiées dans la presse ont désigné Ziad Takieddine comme l'intermédiaire par lequel sont passés 33 millions d'euros de commissions occultes dans le contrat des
sous-marins au Pakistan et 200 millions en marge du contrat saoudien.

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire pensent que cet argent a pu revenir en partie financer la campagne d'Edouard Balladur, qui a utilisé selon la police plusieurs millions d'euros en espèces.

Les biens de Ziad Takieddine ont été gelés le 4 août dernier dans le cadre d'un litige avec sa femme, Nicola Johnson, avec laquelle il est en instance de divorce. Le juge Van Ryumbeke a fait convoquer cette femme pour un interrogatoire par la police, et elle a remis des documents aux enquêteurs.

Une autre enquête est ouverte sur un attentat ayant tué en 2002 au Pakistan 11 Français travaillant sur le contrat de sous-marins, et qui pourrait avoir un lien avec la corruption.

Le site d'information Mediapart prête à l'homme d'affaires un rôle d'intermédiaire sur divers dossiers, judiciaires et économiques, entre le pouvoir français actuel et le régime de Mouammar Kadhafi avant la guerre qui a renversé son régime.

Total a confirmé avoir versé à l'homme d'affaires libanais près de dix millions de dollars pour racheter des droits d'exploitation en Libye, mais c'était une opération courante et aucunement secrète, a dit la société française.

Première publication : 14/09/2011

  • AFFAIRE KARACHI

    La thèse d'un financement occulte de la campagne de Balladur en 1995 se renforce

    En savoir plus

  • MULTIMÉDIA

    Affaire Karachi : les ingrédients d'un scandale à la française

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    Pour Alain Richard, la vente de sous-marins à l'Inde n'est pas à l'origine de l'attentat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)