Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

UBS : 10 milliards de dollars engagés dans des opérations non-autorisées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2011

Kweku Adaboli, le trader d'UBS inculpé vendredi à Londres pour une fraude qui pourrait atteindre plus de 2 milliards de dollars, avait engagé jusqu'à 10 milliards de dollars dans des opérations non-autorisées.

AFP - Le trader Kweku Adoboli, soupçonné d'une fraude ayant coûté 2 milliards de dollars à la banque suisse UBS, avait effectué des opérations non autorisées d'un montant de 10 milliards de dollars (7 milliards d'euros) avant la découverte des pertes, rapporte dimanche The Sunday Times.

Selon le journal britannique, qui s'appuie sur des sources anonymes au sein d'UBS, la banque suisse a décortiqué les opérations du trader et vendredi à midi, ces positions de 10 milliards -soit cinq fois supérieurs aux pertes-, avaient été liquidées.

Le géant bancaire suisse avait annoncé jeudi avoir été victime d'une fraude d'un de ses traders pouvant lui faire perdre 2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros).

Le suspect, Kweku Adoboli, qui travaillait à Londres sur des produits financiers complexes, au département ETF ("Exchange Traded Funds", montages financiers adossés à l'évolution d'un indice boursier), a été arrêté et inculpé vendredi dans la capitale britannique d'"abus de position" et de "fraudes comptables".

La première fraude présumée remonterait à 2008, d'après l'acte d'accusation et ses agissements frauduleux se seraient poursuivis jusqu'à la veille de son arrestation.

Les gendarmes des marchés financiers en Suisse et au Royaume-Uni ont annoncé vendredi qu'ils lançaient des enquêtes "indépendantes" sur cette perte.

Première publication : 18/09/2011

  • BANQUES

    Kweku Adoboli, le Jerôme Kerviel d’UBS ?

    En savoir plus

  • BANQUES

    Le trader soupçonné de fraudes au sein d'UBS inculpé

    En savoir plus

  • FINANCE

    Une fraude pourrait coûter 2 milliards de dollars à UBS

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)