Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

EUROPE

Ankara s'oppose à une présidence chypriote de l'Union européenne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2011

Ankara menace de geler ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante en juillet 2012. La question chypriote reste épineuse depuis l'intervention turque en 1974, en réaction à un coup d'État soutenu par la Grèce.

REUTERS - La Turquie gèlera ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante de l'UE en 2012 sans qu'un accord n'ait auparavant été trouvé
sur la question chypriote, a prévenu le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

"Si les négociations de paix à Chypre ne sont pas concluantes et si l'Union européenne confie la présidence tournante à Chypre du sud, il y aura une crise réelle entre la
Turquie et l'UE (...)", a déclaré à la radio chypriote turque Bayrak Atalay samedi soir, selon l'agence de presse officielle Anatolie.

"Parce que nous gèlerons nos relations avec l'Union européenne (...) Nos relations avec l'Union européenne prendront brutalement fin", a-t-il prévenu à l'issue d'une visite dans le
nord de Chypre.

Le gouvernement chypriote grec, reconnu par la communauté internationale, doit prendre la tête de la présidence de l'UE pendant six mois à partir de juillet 2012.

Chypre est divisée depuis l'intervention militaire de la Turquie en 1974 en réaction à un coup d'Etat soutenu par la Grèce. La partie grecque de l'île, la seule reconnue au niveau
international, a adhéré à l'Union européenne.

La Turquie reconnaît pour sa part la partie Nord et la question chypriote entrave les négociations sur son adhésion à l'Union européenne.

Ankara a entamé les négociations formelles d'adhésion en 2005 mais sur les 35 chapitres de négociation à compléter, dix-huit sont bloqués en raison de l'opposition de plusieurs membres de l'UE dont Chypre et la France.

Le secrétaire général de l'Onu a invité début juillet les dirigeants chypriotes grec et turc à surmonter d'ici octobre leurs divergences sur la réunification de l'île.

En juillet, le ministre turc chargé de l'Union européenne avait déclaré que le gel des relations entre Ankara et l'UE était une "option". C'est la première fois qu'une rupture
définitive des relations est évoquée.

Première publication : 18/09/2011

  • CHYPRE

    Les Chypriotes turcs élisent un nouveau président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)