Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

EUROPE

Ankara s'oppose à une présidence chypriote de l'Union européenne

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2011

Ankara menace de geler ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante en juillet 2012. La question chypriote reste épineuse depuis l'intervention turque en 1974, en réaction à un coup d'État soutenu par la Grèce.

REUTERS - La Turquie gèlera ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante de l'UE en 2012 sans qu'un accord n'ait auparavant été trouvé
sur la question chypriote, a prévenu le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

"Si les négociations de paix à Chypre ne sont pas concluantes et si l'Union européenne confie la présidence tournante à Chypre du sud, il y aura une crise réelle entre la
Turquie et l'UE (...)", a déclaré à la radio chypriote turque Bayrak Atalay samedi soir, selon l'agence de presse officielle Anatolie.

"Parce que nous gèlerons nos relations avec l'Union européenne (...) Nos relations avec l'Union européenne prendront brutalement fin", a-t-il prévenu à l'issue d'une visite dans le
nord de Chypre.

Le gouvernement chypriote grec, reconnu par la communauté internationale, doit prendre la tête de la présidence de l'UE pendant six mois à partir de juillet 2012.

Chypre est divisée depuis l'intervention militaire de la Turquie en 1974 en réaction à un coup d'Etat soutenu par la Grèce. La partie grecque de l'île, la seule reconnue au niveau
international, a adhéré à l'Union européenne.

La Turquie reconnaît pour sa part la partie Nord et la question chypriote entrave les négociations sur son adhésion à l'Union européenne.

Ankara a entamé les négociations formelles d'adhésion en 2005 mais sur les 35 chapitres de négociation à compléter, dix-huit sont bloqués en raison de l'opposition de plusieurs membres de l'UE dont Chypre et la France.

Le secrétaire général de l'Onu a invité début juillet les dirigeants chypriotes grec et turc à surmonter d'ici octobre leurs divergences sur la réunification de l'île.

En juillet, le ministre turc chargé de l'Union européenne avait déclaré que le gel des relations entre Ankara et l'UE était une "option". C'est la première fois qu'une rupture
définitive des relations est évoquée.

Première publication : 18/09/2011

  • CHYPRE

    Les Chypriotes turcs élisent un nouveau président

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)