Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "sains et saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

EUROPE

Ankara s'oppose à une présidence chypriote de l'Union européenne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2011

Ankara menace de geler ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante en juillet 2012. La question chypriote reste épineuse depuis l'intervention turque en 1974, en réaction à un coup d'État soutenu par la Grèce.

REUTERS - La Turquie gèlera ses relations avec l'Union européenne si Chypre assure la présidence tournante de l'UE en 2012 sans qu'un accord n'ait auparavant été trouvé
sur la question chypriote, a prévenu le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

"Si les négociations de paix à Chypre ne sont pas concluantes et si l'Union européenne confie la présidence tournante à Chypre du sud, il y aura une crise réelle entre la
Turquie et l'UE (...)", a déclaré à la radio chypriote turque Bayrak Atalay samedi soir, selon l'agence de presse officielle Anatolie.

"Parce que nous gèlerons nos relations avec l'Union européenne (...) Nos relations avec l'Union européenne prendront brutalement fin", a-t-il prévenu à l'issue d'une visite dans le
nord de Chypre.

Le gouvernement chypriote grec, reconnu par la communauté internationale, doit prendre la tête de la présidence de l'UE pendant six mois à partir de juillet 2012.

Chypre est divisée depuis l'intervention militaire de la Turquie en 1974 en réaction à un coup d'Etat soutenu par la Grèce. La partie grecque de l'île, la seule reconnue au niveau
international, a adhéré à l'Union européenne.

La Turquie reconnaît pour sa part la partie Nord et la question chypriote entrave les négociations sur son adhésion à l'Union européenne.

Ankara a entamé les négociations formelles d'adhésion en 2005 mais sur les 35 chapitres de négociation à compléter, dix-huit sont bloqués en raison de l'opposition de plusieurs membres de l'UE dont Chypre et la France.

Le secrétaire général de l'Onu a invité début juillet les dirigeants chypriotes grec et turc à surmonter d'ici octobre leurs divergences sur la réunification de l'île.

En juillet, le ministre turc chargé de l'Union européenne avait déclaré que le gel des relations entre Ankara et l'UE était une "option". C'est la première fois qu'une rupture
définitive des relations est évoquée.

Première publication : 18/09/2011

  • CHYPRE

    Les Chypriotes turcs élisent un nouveau président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)