Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

REPORTERS

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle" au Proche-Orient

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

  • Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins huit morts dans un attentat à la voiture piégée à Karachi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2011

Un attentat à la voiture piégée, visant un commissaire de police chargé de la lutte antiterroriste, a tué huit personnes dont six policiers et deux enfants, à Karachi dans le sud du Pakistan.

AFP - Huit personnes ont été tuées lundi dans l'explosion d'une voiture piégée visant un officier de police à Karachi, dans le sud du Pakistan, pays ensanglanté par une vague très meurtrière d'attentats des talibans alliés à Al-Qaïda, selon un nouveau bilan de la police.
              
Aslam Khan, un commissaire de la police criminelle chargé de la lutte antiterroriste, a assuré lui-même par téléphone à l'AFP qu'il n'avait pas été blessé mais sa maison a été entièrement détruite. Il a précisé qu'il avait été menacé par les talibans.
              
"Huit personnes, dont six policiers et un enfant, ont été tuées et plusieurs autres blessées, nous enquêtons pour savoir si la voiture piégée était ou non conduite par un kamikaze", a déclaré à l'AFP par téléphone Shoukat Hussain, un officier de la police de Karachi.
              
L'attentat s'est produit dans un quartier huppé du centre de la capitale économique du Pakistan, une mégalopole peuplée de quelque 18 millions d'habitants.
              
"Je recevais des menaces du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP, ils sont impliqués dans cette attaque", a affirmé à l'AFP le commissaire Aslam Khan. Le TTP est le principal mouvement de taliban qui a fait allégeance à Al-Qaïda, responsable de la majorité de quelque 500 attentats --suicide pour la plupart-- qui ont fait près de 4.700 morts dans tout le pays ces quatre dernières années.
              
Leur bastion, dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières avec l'Afghanistan, sont devenues le principal sanctuaire d'Al-Qaïda dans le monde et la base arrière des talibans afghans qui combattent les forces internationales, essentiellement américaines, de l'autre côté de la frontière.
              
A l'été 2007, à l'unisson d'Oussama Ben Laden en personne, le TTP avait décrété le jihad contre Islamabad pour son soutien aux Etats-Unis depuis fin 2001 dans leur "guerre contre le terrorisme" et entamé leur vaste campagne d'attentats et d'attaques-commando.
              
Les talibans ont également récemment juré d'intensifier leurs attaques au Pakistan pour venger la mort de Ben Laden, tué le 2 mai dernier à Abbottabad, non loin d'Islamabad, par un commando héliporté de soldats d'élite américains.
              
Jeudi déjà, les insurgés islamistes avaient tué 40 personnes dans un attentat suicide au beau milieu des funérailles d'un chef d'une tribu qui avait levé une milice antitalibans à Mattani, dans le nord-ouest, non loin des zones tribales. Et deux jours avant, dans le nord-ouest également, ils avaient mitraillé un bus scolaire d'un village qui avait également créé sa milice pour les combattre, tuant quatre écoliers et leur chauffeur.
              
Les drones de la CIA pilonnent régulièrement les zones tribales pakistanaises en ciblant les cadres d'Al-Qaïda et des talibans afghans, notamment le réseau Haqqani, la bête  ire des forces américaines en Afghanistan.
              
Or Washington soupçonne de plus en plus ouvertement Islamabad, pourtant son allié-clé depuis fin 2001 dans la lutte contre Al-Qaïda, de jouer double-jeu en protégeant le réseau Haqqani dans le district tribal du Waziristan du Nord, bastion du TTP.
              
Pour les experts, la toute puissante armée pakistanaise, notamment ses services de renseignements, espère ainsi se ménager un futur allié en Afghanistan, persuadée que les talibans vont reprendre le pouvoir une fois que les forces internationales  auront quitté le pays, comme elles ont commencé à le faire dans un processus censé s'achever fin 2014.
              
Dimanche, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a fermement réclamé au gouvernement pakistanais d'agir contre le réseau Haqqani, soupçonné d'avoir perpétré les attaques coordonnées qui ont secoué le centre Kaboul deux jours durant les 13 et 14 septembre.

 

Première publication : 19/09/2011

  • PAKISTAN

    Le chef opérationnel d'Al-Qaïda tué par un drone américain

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Au moins 26 morts dans un attentat-suicide

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un haut responsable d'Al-Qaïda arrêté par l'armée pakistanaise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)