Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Economie

La troïka des créanciers retournera à Athènes dans une semaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2011

Le ministre grec des Finances et les trois chefs de la troïka des créanciers (UE, BCE et FMI) se sont entretenus par téléphone mardi soir. Ces derniers ont prévu leur retour à Athènes dans une semaine pour débloquer une nouvelle tranche d'aide.

AFP - Les négociations engagées mardi par le gouvernement grec avec ses créanciers ont permis de trouver un terrain d'entente et un retour des chefs de mission de la troïka à Athènes est prévu au début de la semaine prochaine, a annoncé la Commission européenne.

Le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, s'est entretenu mardi en téléconférence avec les chefs de mission de la "troïka" des créanciers du pays --Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international-- et "de bons progrès ont été réalisés", a jugé la Commission dans un communiqué.

Des discussions techniques vont se poursuivre au cours des prochains jours à Athènes et un retour des chefs de mission est prévu pour le début de la semaine prochaine afin de finaliser les mesures à mettre en oeuvre pour tenir les engagements de redressement des finances du pays.

Des ces négociations dépend le versement en octobre --vital pour la Grèce-- de la sixième tranche de 8 milliards d'euros du prêt consenti en mai 2010 au pays par la zone euro et le FMI.

Selon une source du ministère grec des Finances, les négociations menées mardi visaient à avaliser les mesures convenues entre la Grèce et ses créanciers pour réaliser les économies budgétaires prévues et accélérer les réformes structurelles qu'Athènes a promis de réaliser en échange de son sauvetage de la faillite.

La Commission européenne n'a pas confirmé ces informations et n'a pas fourni de précisions dans son communiqué

Mécontente du manque d'avancées du plan de réduction du déficit budgétaire et de la dette grecques, la troïka chargée de contrôler les comptes du pays avait suspendu son audit le 2 septembre et les chefs de mission de la troïka avaient quitté Athènes.

Première publication : 20/09/2011

  • Défaillance de la Grèce, quelles conséquences ?

    En savoir plus

  • Peut-on effacer la dette grecque ?

    En savoir plus

  • DETTE GRECQUE

    Grèce et Argentine, des solutions identiques pour une même faillite ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)