Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

Culture

Inauguration controversée d'un centre culturel dans la colonie de Kyriat Arba

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2011

Un centre culturel a été inauguré dans la colonie israélienne de Kyriat Arba, près d'Hébron, en présence de responsables du gouvernement et du Parlement. 500 personnalités du monde culturel israélien ont décidé de boycotter cette salle de spectacle.

AFP - Un centre culturel controversé a été inauguré officiellement lundi dans la colonie israélienne de Kyriat Arba, près d'Hébron, en Cisjordanie, en présence d'un vice-Premier ministre et du président de la Knesset (Parlement) Reuven Rivlin.

Cette initiative, qui a eu lieu à quelques jours de la demande d'adhésion d'un Etat palestinien à l'ONU, a été dénoncée par 500 personnalités du monde culturel et du spectacle israélien qui ont signé une pétition annonçant qu'ils boycotteraient ce centre culturel pour ne pas justifier l'occupation de la Cisjordanie.

Le Premier ministre suppléant Sylvan Shalom et M. Rivlin, deux membres du Likoud, le parti du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, ont coupé le ruban d'inauguration à l'entrée du bâtiment, qui comprend une salle de 400 places.

"C'est ici que la culture est née dans la cité des Patriarches", a affirmé M. Shalom, cité par les médias israéliens, en faisant allusion aux tombeaux d'Abraham, Isaac et Jacob. Le tombeau des Patriarches est un lieu saint vénéré par les juifs et les musulmans.

"Nous sommes sur le point de vivre un septembre noir, non pas pour Israël mais pour les Nations Unies et les relations entre Israël et les Palestiniens", a affirmé pour sa part M. Rivlin, dont les propos ont été diffusés par la télévision publique, en évoquant la demande palestinienne à l'ONU.

Hébron, dont l'armée israélienne s'est en partie retirée en 1997, est le théâtre de frictions et de heurts fréquents entre Palestiniens, colons juifs et forces de sécurité israéliennes.

Aux termes d'un accord avec l'Autorité palestinienne, Israël a évacué 80% de la ville d'Hébron, mais a conservé le contrôle d'une enclave autour du Caveau des patriarches où vivent quelque 600 colons entourés de 170.000 Palestiniens.

Quelque 6.500 autres colons juifs sont installés dans l'implantation de Kyriat Arba, limitrophe d'Hébron.

L'an dernier, plusieurs dizaines d'acteurs et artistes israéliens avaient signé une pétition dans laquelle ils affirmaient refuser de se produire dans un autre centre culturel inauguré à Ariel, l'une des plus grandes colonies (18.000 habitants) installée dans le nord de la Cisjordanie.
 

Première publication : 20/09/2011

  • ISRAËL

    Importantes manifestations à Tel-Aviv pour demander la "justice sociale"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)