Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins trois morts dans l'explosion d'une bombe à Ankara

©

Vidéo par Valériane GAUTHIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2011

Mardi, l'explosion d'une bombe dans un quartier commerçant d'Ankara a entraîné la mort d'au moins trois personnes alors qu'une quinzaine de blessés sont à déplorer, selon le ministre turc de l'Intérieur Idris Naim Sahin.

AFP - Trois personnes ont été tuées et 15 autres blessées dans un attentat survenu mardi dans le centre d'Ankara, a déclaré le ministre turc de l'Intérieur Idris Naim Sahin, évoquant une attaque "terroriste".

"Trois personnes ont perdu la vie. Il y a aussi 15 blessés, dont cinq grièvement touchés", a-t-il indiqué à la presse.

Le ministre a dit qu'il s'agissait "fort probablement" d'une attaque "terroriste", terme employé par les autorités turques pour désigner les actes des rebelles kurdes.

Des procureurs de la branche antiterroriste du parquet d'Ankara ont conclu également au fait qu'il s'agissait d'une attaque de nature "terroriste", selon les chaînes de télévision.

Une puissante explosion s'est produite vers 08H30 GMT dans le quartier commerçant de Kizilay, dans le coeur de la capitale turque, fréquenté chaque jour par des dizaines de milliers de gens, et a été entendue à des kilomètres à la ronde, provoquant un mouvement de panique.

Le chef de l'Etat Abdullah Gül, en visite en Allemagne, a lui aussi parlé d'une attaque "terroriste perpétrée par des gens inhumains", a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Ankara est la deuxième ville de Turquie après Istanbul et compte plus de quatre millions d'habitants.

De nombreuses ambulances ont été dépêchées sur les lieux de l'explosion qui ont été bouclés par la police.

Les chaînes de télévision ont fait état de blessés ayant eu des membres arrachés.

L'explosion a eu lieu devant un bâtiment officiel, la sous-préfecture de Cankaya, plus grand district d'Ankara. D'autres bâtiments publics, comme celui de la Cour de cassation, ainsi que des arrêts de bus sont également situés à proximité.

La déflagration a endommagé six véhicules et brisé les vitres de nombreux bâtiments aux alentours.

M. Sahin a indiqué qu'une première grande explosion avait eu lieu dans une voiture, provoquant un incendie qui s'est propagé ensuite à d'autres véhicules garés à proximité, ce qui renforcerait la thèse d'un attentat à la voiture piégée évoquée par le vice-Premier ministre Bülent Arinç.

"Une voiture a pris feu, selon les informations il y avait une bombe à l'intérieur", a-t-il indiqué.

Les rebelles Kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mènent depuis 27 ans des actions armées, ont, par le passé, engagé de telles attaques dans les grandes villes turques.

C'est généralement un groupe kurde armé, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), organisation liée au PKK, selon les autorités turques, qui revendique les attaques dans les zones urbaines.

Les autorités turques affirment que cette organisation sert de prête-nom au PKK quand celui-ci commet des attentats pouvant encourir la désapprobation populaire, notamment quand des civils sont tués.

Le PKK rétorque que les TAK sont constitués d'éléments incontrôlés ayant quitté ses rangs.

L'explosion de mardi intervient alors que la Turquie menace de lancer une incursion terrestre dans le nord de l'Irak contre les bases du PKK qui a multiplié depuis le début de l'été ses attaques dans le sud-est anatolien, théâtre habituel de ses opérations.

L'aviation turque a bombardé à plusieurs reprises depuis le 17 août la montagne irakienne où seraient retranchés environ 2.000 combattants de ce mouvement qualifié de "terroriste" par de nombreux pays.

 

Première publication : 20/09/2011

  • TURQUIE - IRAK

    L'armée turque poursuit ses raids contre les rebelles kurdes dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • ANALYSE

    Recep Tayyip Erdogan, nouveau héros du monde arabe ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)