Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

EUROPE

Pas d'accord sur le programme d'aide alimentaire aux plus démunis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2011

Réunis ce mardi à Bruxelles, les ministres européens de l'Agriculture ne sont pas parvenus à un accord en vue du maintien du programme d'aide alimentaire à destination des plus pauvres. Six pays font blocage.

AFP - Les pays de l'Union européenne ont échoué mardi à Bruxelles à trouver un accord pour maintenir en l'état un programme d'aide alimentaire aux pauvres tirée des fonds agricoles, renvoyant toute décision à plus tard, a annoncé la présidence polonaise de l'UE.

"Six Etats membres (de l'UE) sont clairement opposés" à la poursuite en l'état du programme, ce qui empêche pour le moment sa poursuite, à indiqué le ministre polonais de l'Agriculture Marek Sawicki, en marge d'une réunion avec ses homologues européens, ajoutant vouloir travailler à un compromis en vue d'une décision ultérieure.

"Malgré cela (le refus des six pays constituant une minorité de blocage, NDLR), il nous faut toujours prendre une décision" au sujet de l'avenir de ce programme européen de soutien alimentaire aux plus démunis, a-t-il ajouté, indiquant vouloir "proposer rapidement une solution".

Le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a confirmé qu'aucune décision décision n'avait été prise mardi lors de la réunion. Elle est reportée "au prochain Conseil (réunion)" des ministres en octobre.

Le Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) avait été lancé en 1987 sous l'impulsion du président de la Commission européenne de l'époque, Jacques Delors, à la suite de l'appel du fondateur des "Restos du Coeur", l'humoriste français Coluche, en utilisant les excédents agricoles européens.

Mais il risque aujourd'hui de passer de 480 millions d'euros cette année à 113,5 millions d'euros en 2012.

En cause: un arrêt de la Cour européenne de justice en avril, qui a jugé que ce programme avait été dénaturé au fil des ans.

Car les excédents agricoles qui l'alimentaient ont pratiquement disparu, au point d'être supplantés ces dernières années par des achats massifs de nourriture, financés par la Politique agricole commune, a relevé la Cour.

Or ces achats n'ont rien à voir avec la Politique agricole commune (PAC) et relèvent de la politique sociale, a argumenté la Cour, saisie à l'initiative de l'Allemagne.

 

Première publication : 20/09/2011

  • FRANCE

    Les ONG dénoncent la réduction de l'aide alimentaire européenne

    En savoir plus

  • ALIMENTATION

    L'Union européenne ferme ses frigos aux plus démunis

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La pauvreté touche de plus en plus de Français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)