Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Moyen-orient

21 septembre : l'espoir des Palestiniens de Ramallah

Texte par Willy BRACCIANO

Dernière modification : 24/09/2011

Alors que le président de l'Autorité palestinienne souhaite demander l'adhésion de la Palestine comme État à l'ONU, notre envoyé spécial Willy Bracciano est parti à la rencontre de Palestiniens et d'Israéliens. Carnet de route.

Il est 7h30. Ma journée commence à la télévision palestinienne, la PBC, où j'ai rendez-vous avec le responsable média de la campagne nationale "État 194" [nom de la campagne de soutien à l'adhésion de la Palestine comme 194e État membre de l'ONU, ndlr], qui a été invité par la chaîne.

C'est aussi l'occasion de rencontrer les confrères palestiniens.

L'accueil est chaleureux mais le décor est triste. "Notre bâtiment a été bombardé à deux reprises par les Israéliens", m'explique Mohamed Al Sanori, présentateur du JT.

Mais ça ira mieux d'ici quelques mois. Un bâtiment tout neuf va leur être livré : un immeuble de haut standing, financé par les aides étrangères. Je l'ai vu, il est situé sur les hauteurs de Ramallah.

Direction maintenant, la Mukata, le siège de l'Autorité palestinienne. En face, flottent 129 drapeaux. Impossible de ne pas les voir. D'après les organisateurs de la campagne nationale "État 194", il s'agirait du nombre de pays qui à ce jour seraient prêts à voter pour l'adhésion de la Palestine en tant qu'État membre de l'ONU.  

Je me suis demandé ce qu'aurait défendu Kadhafi à l'assemblée de l'ONU au sujet des Palestiniens, s'il était encore au pouvoir... Qu'on respecte leurs droits ? (sic). Un drapeau a d'ailleurs attiré mon attention : le drapeau libyen du Conseil national de transition que j'ai beaucoup vu en Libye !

Pendant toute la matinée, Ramallah a vibré au rythme des manifestations pacifiques. Des jeunes Palestiniens du village de Kalandia ont décidé d'aller caillasser l'armée israélienne qui se trouve au checkpoint. La zone est habitée par des Palestiniens mais est sécurisée par les autorités israéliennes.

Les journalistes se sont positionnés entre l'armée et les jeunes. Habillés en tenue de guerre : gilets pare-balles, casques et masques anti-gaz, ils sont dans la ligne de mire des jets de pierre et des gaz lacrymogènes.

Comme la police palestinienne n'y a pas accès, ces jeunes en profitent !


 

Première publication : 22/09/2011

  • PROCHE-ORIENT

    20 septembre : la journée de tous les dangers ?

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    19 septembre : Des Palestiniens entre exaspération et fatalisme

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    "Abbas sait pertinemment que sa demande ne peut aboutir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)