Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

Economie

Un vent de panique souffle sur les places financières mondiales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/09/2011

Affolées par les mauvaises perspectives de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, les Bourses mondiales ont clôturé en forte baisse. À Paris, le CAC 40 cédait 5,25 % ; à New York, le Dow Jones perdait 3,51 %.

AFP - Dépitée par le pessimisme de la Réserve fédérale des Etats-Unis sur l'état de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, la Bourse de Paris a terminé sur une très forte baisse jeudi de 5,25% qui n'a épargné aucun secteur.

Le CAC 40 est repassé sous les 2.800 points (2.781,68). Le secteur bancaire a décroché alors que l'éventualité d'une recapitalisation de certaines banques est de plus en plus évoquée. Société Générale a dévissé de 9,57% à 15,30 euros, Crédit Agricole de 9,49% à 4,22 euros et BNP Paribas de 5,70% à 23,06 euros. Total, première capitalisation du CAC 40, a lâché 5,68% à 30,37 euros.

Première publication : 22/09/2011

  • BOURSES

    Les marchés européens affolés par le tableau noir dressé par la Fed

    En savoir plus

  • MARCHÉS FINANCIERS

    Les Bourses européennes dévissent

    En savoir plus

  • INTERNET

    Ces traders qui tweetent les soubresauts boursiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)