Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Economie

Un vent de panique souffle sur les places financières mondiales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/09/2011

Affolées par les mauvaises perspectives de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, les Bourses mondiales ont clôturé en forte baisse. À Paris, le CAC 40 cédait 5,25 % ; à New York, le Dow Jones perdait 3,51 %.

AFP - Dépitée par le pessimisme de la Réserve fédérale des Etats-Unis sur l'état de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, la Bourse de Paris a terminé sur une très forte baisse jeudi de 5,25% qui n'a épargné aucun secteur.

Le CAC 40 est repassé sous les 2.800 points (2.781,68). Le secteur bancaire a décroché alors que l'éventualité d'une recapitalisation de certaines banques est de plus en plus évoquée. Société Générale a dévissé de 9,57% à 15,30 euros, Crédit Agricole de 9,49% à 4,22 euros et BNP Paribas de 5,70% à 23,06 euros. Total, première capitalisation du CAC 40, a lâché 5,68% à 30,37 euros.

Première publication : 22/09/2011

  • BOURSES

    Les marchés européens affolés par le tableau noir dressé par la Fed

    En savoir plus

  • MARCHÉS FINANCIERS

    Les Bourses européennes dévissent

    En savoir plus

  • INTERNET

    Ces traders qui tweetent les soubresauts boursiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)