Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Moyen-orient

Sécurité renforcée en Israël à l'approche du discours d'Abbas à l'ONU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/09/2011

La police israélienne s'apprête à être placée en état d'alerte avant le discours de Mahmoud Abbas à la tribune de l'ONU, où il doit demander, ce vendredi, l'adhésion d'un État de Palestine à l'organisation internationale.

AFP - La police israélienne va être placée en état d'alerte pour vendredi de crainte de manifestations violentes palestiniennes à l'occasion du discours du président palestinien Mahmoud Abbas à l'ONU, a indiqué jeudi une source policière.

Le président de l'Autorité palestinienne doit appeler à New York l'assemblée générale des Nations Unies à soutenir la demande d'admission d'un Etat de la Palestine à l'organisation internationale, à laquelle Israël s'oppose catégoriquement.

La police "va déployer 22.000 hommes dans tout le pays, soit plus des deux tiers de toutes ses forces", a indiqué à l'AFP son porte-parole Micky Rosenfeld.

Il a précisé que le "niveau d'alerte a été élevé au niveau 3, juste au dessous du niveau 4 d'alerte maximale de temps de guerre".

La direction de la police doit décider jeudi soir si des restrictions vont être imposées à l'accès des fidèles musulmans à l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, selon cette source.

Cette mesure est régulièrement prise par les autorités israéliennes en période de tension, de crainte de troubles à la sortie des prières.

Par ailleurs un porte-parole militaire, le capitaine Arye Shalicar a indiqué que "l'armée est prête à faire face à divers scénarios, ayant reçu des consignes de retenue" pour éviter des effusions de sang.

Dans ce but, les forces israéliennes en Cisjordanie ont été amplement fournies en équipement anti-émeute, en particulier des liquides nauséabonds se fixant sur des vêtements qui peuvent être déversés par hélicoptères, selon les médias.

L'armée israélienne a par ailleurs déployé des renforts en Cisjordanie occupée, trois bataillons de réservistes supplémentaires, soit près de 1.500 hommes ayant été mobilisés dans ce but, selon ces sources.

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont défilé mercredi dans une ambiance festive dans les villes autonomes de Cisjordanie pour soutenir la demande d'admission, les rassemblements les plus importants dans ce territoire depuis la fin de la deuxième Intifada en 2005.

Des affrontements sporadiques ont néanmoins eu lieu au barrage de Kalandia, entre Jérusalem et Ramallah, et à Hébron.

Première publication : 22/09/2011

  • NATIONS UNIES

    Obama s'oppose fermement à la reconnaissance d'un État palestinien

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    Mobilisation en Cisjordanie pour la reconnaissance d'un État palestinien

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    Les pressions internationales s'intensifient sur les Palestiniens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)