Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortel de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

FRANCE

Deux proches de Nicolas Sarkozy mis en examen dans l'affaire Karachi

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/09/2011

La justice a mis en examen Nicolas Bazire (photo), ancien directeur de cabinet d’Édouard Balladur, pour complicité d'abus de biens sociaux dans l'affaire Karachi. Mercredi, un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, a subi le même sort.

AFP - Nicolas Bazire, 54 ans, ancien directeur de campagne d'Edouard Balladur, a été mis en examen jeudi pour complicité d'abus de biens sociaux et laissé en liberté sans contrôle judiciaire dans le volet financier du dossier Karachi, a-t-on appris de source judiciaire.

Mercredi, dans le même dossier, le juge Renaud van Ruymbeke avait mis en examen pour recel d'abus de biens sociaux un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert. Le magistrat enquête sur un éventuel financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, par le biais de rétrocommissions versées dans le cadre de contrats d'armement, mises en lumière dans l'enquête sur l'attentat de Karachi en 2002.

M. Bazire, un proche de Nicolas Sarkozy dont il fut le témoin de mariage en 2008, était directeur de cabinet du Premier ministre Edouard Balladur au moment de la signature des contrats d'armement.

Son nom a été cité devant le juge par plusieurs témoins selon lesquels M. Bazire, devenu directeur de campagne de M. Balladur pour la présidentielle de 1995, avait un coffre-fort dans son bureau pour y entreposer "les grosses sommes".

Selon un autre témoignage, celui d'Hélène Gaubert, c'est son mari, Thierry Gaubert qui a accompagné en Suisse l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, intermédiaire dans des contrats d'armement, pour aller chercher des valises "volumineuses de billets" durant la période 1994-95.

Et, toujours selon elle, c'est M. Bazire qui récupérait ces "mallettes" en France.

L'enquête a mis au jour le versement d'importantes sommes en espèces sur le compte de campagne (20 millions de francs). M. Balladur a toujours soutenu que les sommes sur son compte de campagne provenaient de la vente de gadgets lors des meetings et son ex-chef de cabinet, Pierre Mongin, a certifié qu'elles ne provenaient pas des fonds secrets.

Première publication : 22/09/2011

  • AFFAIRE KARACHI

    Nicolas Bazire en garde à vue, un ex-conseiller de Sarkozy devant le juge

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    La thèse d'un financement occulte de la campagne de Balladur en 1995 se renforce

    En savoir plus

  • MULTIMÉDIA

    Affaire Karachi : les ingrédients d'un scandale à la française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)