Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les rockers écolos de Midnight Oil reviennent après 15 ans de pause

En savoir plus

FOCUS

Kenya : les autorités affichent la fermeté face à la menace des Shebab

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 27/09/2011

France, terre promise des Roms ?

Depuis l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne, la France fait face à un afflux de Roms rêvant d’une vie meilleure. Mais l’expulsion est souvent au bout du chemin. C’est le retour à la case départ. Loin d’être découragés, les Roms ne renoncent pas à vouloir vivre en France. FRANCE 24 a suivi le périple d’une de ces familles.

Discriminés en Roumanie, les Roms ont pris la route de l’Europe de l’Ouest à la recherche d’une vie meilleure. A Barbulesti, petit village situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale roumaine Bucarest la moitié des 7 000 Roms qui y habitent fait des allers-retours en France. C’est le cas des Duduveica. Cette famille a vécu trois ans à Boulogne-sur-Mer, ville située au nord de la France. Mais ils ont été expulsés à l’été 2010 et, depuis, ils n’ont qu’un seul rêve : retourner en France qui représente pour eux la terre promise. "J’ai vu mon père qui faisait la manche. Et ça, ce n’est pas une bonne vie. Je ne veux pas avoir la vie de mon père", lance Roméo Duduveica, l’aîné de la famille âgé de 15 ans.

La décision est prise. Les Duduveica, le père, la mère et les deux garçons, Roméo et Adrian, sont prêts pour le départ. Après avoir entassé toutes leurs affaires dans un petit sac ils prennent la route du retour en France. Peu importe la distance : 3 000 kilomètres à parcourir serrés les uns à côté des autres. Leur aventure s’achève sur la Côte d’Azur, dans le sud de la France. Après la misère de Barbulesti, la Croisette à Cannes, fait rêver. Pour les Duduveica c’est le paradis. C’est dans cette région qu’ils ont des contacts : des Roms de leur village qui s’y sont déjà installés. "Maintenant que j’ai une chance de devenir quelqu’un, je ne veux pas la rater, affirme Roméo. Ici, j’ai le moral".

Laura, la mère, sait très bien que ses deux enfants n’ont aucune chance de s’en sortir s’ils ne vont pas à l’école. L’inscription dans un établissement scolaire est sa première priorité. Avec l’aide de Richard Pfau, du réseau Education sans frontières, la famille réussit à obtenir au Secours catholique une domiciliation à Grasse, ville située sur la Côte d’Azur. C’est ici qu’ils ont trouvé un hébergement vacant, sans eau ni électricité dans la banlieue industrielle avec quatre autres familles de Barbulesti. "Il ne faut jamais perdre l’espoir, car il y a toujours des choses à faire, déclare Roméo, le sourire aux lèvres. Tant que tu es en vie et en bonne santé, tu peux toujours t’en sortir".

Guidés par Richard Pfau, les Duduveica arrivent à obtenir un rendez-vous avec le principal du collège Saint Hilaire à Grasse. En moins d’une heure les enfants sont inscrits dans cette école et la famille est plus tranquille. En effet, devant les autorités, le dossier des Duduveica, en cas d'arrestation, peut sembler plus favorable.

Les Duduveica ont gagné leur pari. Les parents ont misé sur leurs enfants pour s’ouvrir les portes de la France. Pour eux, une autre vie est désormais possible, sur la Côte d’Azur.

Par Mirel BRAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/07/2017 Asie - pacifique

Afghanistan : les enlèvements, une crainte au quotidien

Plus de 300 enlèvements ont été recensés en Afghanistan en 2016. Ils sont le fait de groupes terroristes, mais aussi, et surtout, de réseaux criminels. Et si l'on entend souvent...

En savoir plus

14/07/2017 Asie - pacifique

Football : l'empire chinois contre-attaque

Depuis plusieurs mois, la Chine rebat les cartes du football mondial. Grâce à des moyens quasi illimités, joueurs et entraîneurs issus des meilleurs clubs mondiaux y affluent...

En savoir plus

14/07/2017 Moyen-Orient

Exclusif : à l'assaut de Raqqa, fief de l'EI en Syrie

Dans le nord de la Syrie, la ville de Raqqa est aux mains du groupe État islamique (EI) depuis début 2014. Jusqu'à récemment encore impénétrable, cette ville stratégique,...

En savoir plus

07/07/2017 Pologne

Pologne : le grand écart européen

En Pologne, Jaroslaw Kaczynski, le chef de Droit et Justice (PiS), joue les francs-tireurs. Son parti, très influent sur le gouvernement, s'affranchit de plus en plus des règles...

En savoir plus

30/06/2017 Moyen-Orient

Arabie saoudite : la longue marche des femmes

En Arabie saoudite, les femmes sont des citoyennes de seconde classe. Elles ne peuvent ni conduire, ni voyager, sans l'autorisation d'un tuteur : frère, père, cousin ou même...

En savoir plus