Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

Economie

Le patron d'UBS démissionne suite à la fraude massive d'un trader

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2011

Oswald Grübel, le directeur général d'UBS, a présenté sa démission suite à l'affaire de fraude qui a secoué la banque suisse. Le trader soupçonné d'être à l'origine d'une perte de 2,3 milliards de dollars est en détention à Londres.

AFP - Le directeur général de la première banque suisse, l'UBS, Oswald Grübel a donné sa démission suite à l'affaire de fraude portant sur 2,3 milliards de dollars commise par un trader à Londres, a indiqué la banque samedi dans un communiqué.

Le conseil d'administration du numéro un bancaire suisse l'a acceptée.

Sergio P.Ermotti, responsables des affaires de la banque en Europe, Asie et Afrique, assumera la position de CEO par intérim avec effet immédiat, précise le communiqué.

Kaspar Villiger, président d'UBS, a indiqué dans le communiqué que "le Conseil regrette la décision d'Oswald Grübel. Ce dernier estime qu'il est de son devoir d'assumer la responsabilité pour la récente affaire concernant les opérations de négoce non autorisées".

"Cette décision témoigne de la fermeté de ses principes et de son intégrité" a ajouté le président d'UBS, précisant que "durant la durée de son mandat, il est parvenu à redresser l'entreprise de manière impressionnante et renforcé UBS à la base".

Oswald Grübel "se retire de ses fonctions après avoir aidé UBS à devenir l'une des banques les mieux capitalisées au monde" a-t-il assuré.

La banque suisse a été éclaboussée par la fraude d'un de ses traders qui lui a coûté 2,3 milliards de dollars.

Kweku Adoboli, le trader d'UBS inculpé de la fraude est actuellement maintenu en détention à Londres.

"Le Conseil d'administration est profondément déçu par la perte découlant des opérations de négoce non autorisées et il apportera tout son soutien à l'enquête indépendante", ajoute par ailleurs le communiqué d'UBS.

"Il fera en sorte que des mesures d'accompagnement seront mise en place pour empecher qu'un tel cas puisse se produite à nouveau à l'avenir".

La banque suisse UBS avait entamé mercredi à Singapour une série de réunions de son conseil d'administration, tenue dans le plus grand secret.

Vendredi, Oswald Grübel, avait affirmé qu'il avait toujours la confiance du conseil d'administration du groupe, malgré la fraude et les rumeurs faisant état de son prochain départ, selon un quotidien suisse Cash.

Interrogé à Singapour où se trouve l'un de ses plus grands actionnaires, le fonds souverain GIC qui détient 6,41% d'UBS, pour savoir s'il avait toujours le soutien du conseil d'administration, M. Grübel avait répondu: "oui, toujours", avait précisé le journal économique.

Première publication : 24/09/2011

  • ROYAUME-UNI

    L'ex-trader d'UBS soupçonné d'une fraude massive maintenu en détention

    En savoir plus

  • BANQUES

    UBS : 10 milliards de dollars engagés dans des opérations non-autorisées

    En savoir plus

  • BANQUES

    Kweku Adoboli, le Jerôme Kerviel d’UBS ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)