Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

RD Congo : enquête au cœur du parc des Virunga

En savoir plus

SUR LE NET

La disparition du vol d'AirAsia bouleverse la Toile

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Suède : un modèle pour tous ? (partie 2)

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

Moyen-orient

Le roi Abdallah octroie le droit de vote aux Saoudiennes

Vidéo par Antoine MARIOTTI , Nicholas RUSHWORTH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2011

Les Saoudiennes jouiront désormais du droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales, les seules organisées dans le pays, et pourront siéger au Conseil de la Choura, a annoncé le roi Abdallah d'Arabie saoudite dimanche.

AFP - Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a octroyé dimanche le droit de vote aux femmes à partir des prochaines élections municipales en 2015, une première historique dans ce royaume ultra-conservateur où elles sont soumises à de nombreuses restrictions.

Les Saoudiennes, qui doivent sortir voilées et n'ont toujours pas le droit de conduire une voiture ou de voyager sans l'autorisation d'un tuteur, ne pourront cependant pas participer au scrutin municipal qui doit se tenir jeudi, pour la deuxième fois dans l'histoire du royaume.

Le roi Abdallah, un réformateur qui tente de moderniser prudemment une société ultra-conservatrice, a également décidé que les femmes seraient représentées au Majlis al-Choura, une assemblée consultative dont les 150 membres sont désignés par les autorités.

"A partir du prochain mandat, les femmes auront le droit de se présenter aux conseils municipaux comme elles jouiront du droit de vote dans le cadre des principes de l'islam", a déclaré le souverain à l'ouverture de la nouvelle session du Majlis al-Choura à Ryad.

Les élections de jeudi sont destinées à pourvoir la moitié des 285 sièges des conseils municipaux. L'autre moitié est nommée par les autorités. Une soixantaine d'intellectuels et de militants saoudiens avaient appelé à boycotter ce scrutin en raison de l'exclusion des femmes.

"Nous avons également décidé que les femmes pourront participer au Majlis al-Choura en tant que membres, à compter du prochain mandat", a ajouté le roi Abdallah. Il s'est élevé contre "la marginalisation" des femmes et a prôné "une modernisation équilibrée" de la société saoudienne.

Le Majlis al-Choura avait recommandé d'autoriser les femmes à voter, mais pas à se présenter, lors du scrutin prévu en 2015.

"C'est une décision historique", a réagi Manal al-Chérif, une jeune militante saoudienne devenue l'icône des mouvements féministes après avoir été détenue pendant dix jours en mai pour avoir pris le volant de sa voiture et diffusé sur YouTube une vidéo la montrant au volant.

"Pour la première fois, les femmes seront des partenaires dans les prises de décision", a-t-elle encore dit avant d'ajouter: "l'essentiel, c'est que ces décisions soient mises en oeuvre".

Des militantes des droits de l'Homme réclament depuis plusieurs années le droit de vote pour les femmes dans le royaume dont les lois s'inspirent d'une version rigoriste de l'islam et qui est régulièrement critiqué par des organisations de défense des droits de l'Homme pour le statut des femmes.

Souheila Zein al-Abidine, une autre activiste et militante des droits de l'Homme, s'est également réjouie: "le roi est un homme de réforme et cette décision était attendue depuis longtemps".

Quant à Madaoui al-Hassoun, une femme d'affaires, elle a estimé qu'il s'agissait "d'un jour de fête pour les femmes saoudiennes qui ont fait leurs preuves".

Dans son discours, le roi a assuré avoir pris sa décision "après consultations avec plusieurs de nos oulémas".

"Une modernisation équilibrée, en conformité avec nos valeurs islamiques qui défendent les droits, est une demande importante dans ce siècle où il n'y a plus de place pour les récalcitrants", a-t-il insisté.

Cette déclaration semblait faire allusion aux islamistes extrémistes qui s'opposent, au nom de la religion, à toute amélioration du statut des femmes en Arabie saoudite.

Depuis son accession au trône en 2005, le roi Abdallah a pris des mesures timides pour améliorer le statut des femmes, nommant par exemple Noura al-Fayez vice-ministre de l'Education en 2009.

 

Première publication : 25/09/2011

  • ARABIE SAOUDITE

    Privées du droit de conduire, les Saoudiennes défient le pouvoir en prenant le volant

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Un amendement renforce les restrictions exercées sur la presse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)