Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 26/09/2011

Bahreïn : les élections partielles boycottées par l’opposition

L’opposition chiite boycotte les élections législatives partielles au Bahreïn. Les internautes réagissent à la publication de l’autobiographie non autorisée de Julian Assange. Et la Nasa propose de découvrir une aurore australe vue de l’espace.

Bahreïn : les élections partielles boycottées par l’opposition

Au Bahreïn, les électeurs ont boudé les urnes samedi à l’occasion des élections législatives partielles dans le pays. L’opposition chiite avait en effet appelé au boycott du scrutin. Un vote qui visait à remplacer 18 députés de l’opposition qui avaient démissionné au printemps dernier pour protester contre la répression d’un mouvement de contestation sans précédent qui avait éclaté au mois de février.

Le taux de participation était donc l’enjeu principal de ces élections. D’après un quotidien local, le pouvoir avait notamment menacé de prendre des sanctions contre ceux qui n’iraient pas voter, ce qui avait inquiété de nombreux internautes. Une information finalement démentie par le ministère de la Justice.

Mais aussi bien sur la Toile que dans la rue, la tension est montée d’un cran à l’approche du scrutin dans ce pays à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite. Vendredi, des militants anti-gouvernementaux se sont ainsi rassemblés dans un centre commercial de la capitale Manama. Une manifestation qui n’a pas tardé à être dispersée par la police qui a procédé à plusieurs arrestations.

L’intervention des forces de l’ordre semble avoir été beaucoup plus violente en banlieue et particulièrement dans le village de Sanabis. De jeunes protestataires y avaient organisé une marche pour réinvestir la place de la Perle, qui avait été l’épicentre de la contestation il y a six mois. Comme en témoignent plusieurs vidéos amateurs, de violents affrontements les ont opposés tout le week-end aux forces de l’ordre qui ont été déployées en masse dans le village.


L’autobiographie non autorisée de Julian Assange

« Canongate a rompu notre contrat et a abusé de ma confiance… » Julian Assange est un homme en colère et le fait savoir dans un communiqué posté sur Internet. Le fondateur de Wikileaks accuse en effet la maison d’édition écossaise d’avoir publié jeudi dernier son autobiographie sans son autorisation. Une situation étonnante largement discutée sur la toile.

Sur son site, Assange affirme ainsi que le livre publié n’est qu’un brouillon inachevé. Un manuscrit rédigé par l’écrivain Andrew O’Hagan à la suite d’une cinquantaine d’heures d’entrevues qui nécessiterait de nombreuses corrections selon le spécialiste de la divulgation de documents sensibles en ligne.

Un point de vue que ne partage bien évidemment pas la maison d’édition qui explique ici que c’est Assange qui rompu son contrat de manière inattendue en juin dernier et que ce dernier n’a jamais remboursé l’argent avancé par Canongate. La société a donc estimé qu’elle pouvait utiliser librement les confessions du fondateur de Wikileaks.

Une publication qui suscite de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux où les utilisateurs soulignent l’ironie de la situation actuelle. Pour beaucoup, c’est tout simplement l’histoire de l’arroseur arrosé : Wikileaks ayant récemment publié en ligne des milliers de câbles diplomatiques non censurés, son fondateur ne peut pas se plaindre de voir des informations à son sujet être dévoilées contre son gré.

Mais certains semblent malgré tout vouloir prendre la défense de Julian Assange à l’image du journaliste du quotidien britannique, The Guardian, Nick Davies, qui affirme que la maison d’édition a surtout cherché à faire de l’argent en publiant ce livre. Il explique ainsi que l’autobiographie ne semble pas complète puisqu’elle n’aborde pas la divulgation des câbles diplomatiques américains et qu’elle est en plus remplie d’inexactitudes.

 

Crimebook, le site pour comprendre le droit pénal

Lancé par l’avocat David Metaxas, Crimebook.fr propose aux internautes de mieux comprendre le droit pénal français et le fonctionnement de la justice pénale dans le pays. Le site se présente comme un moteur de recherche de plus de 3000 infractions recensées dans le code pénal et offre pour chacune d’entre elles des explications. Crimebook propose également de nombreuses fiches de criminels ayant marqué l’Histoire, en France ou à l’étranger, pour tenter d’analyser l’évolution de la criminalité.


Prescreen

Découvrir un nouveau film chaque jour. C’est ce que propose Prescreen.com, un site qui permet aux producteurs indépendants de toucher le public sans passer par les canaux de distribution traditionnels. Chaque nouvelle sortie est annoncée par emails aux utilisateurs qui peuvent louer un film à visionner en streaming pour 4 dollars le premier jour, puis 8 dollars passé le délai de 24 heures. Un prix que les internautes pourront faire baisser en recommandant les longs-métrages qu’ils ont appréciés sur les réseaux sociaux.

 

Vidéo du jour

La Nasa vient de mettre en ligne cette magnifique vidéo d’une aurore australe, l’équivalent d’une aurore boréale mais dans l’hémisphère sud, réalisée depuis la station spatiale internationale. Des images incroyables filmées au sud de l’Océan Indien qui illustrent toute la beauté de ce phénomène lumineux provoqué par l'interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère.

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

17/04/2014 Terrorisme

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

Au sommaire de cette édition : le web nigérian se mobilise contre les violences dans le pays ; une vidéo d’un bébé fumant du cannabis provoque l’émoi sur la Toile ; et un...

En savoir plus

16/04/2014 Chili

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

Au sommaire de cette édition : la Toile chilienne se mobilise pour les sinistrés de Valparaiso ; la mode des selfies au volant déferle sur le web ; et DC Comics célèbre les 75...

En savoir plus

15/04/2014 Google glass

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

Au sommaire de cette édition : un jeune Américain témoigne de l’agression qu’il a subie à cause de ses Google Glass ; la Toile marocaine se mobilise contre le phénomène du «...

En savoir plus

14/04/2014 Internet

L’arrivée de Condoleeza Rice chez Dropbox fait polémique

Au sommaire de cette édition : la nomination de Condoleezza Rice chez Dropbox suscite la polémique ; la Toile se mobilise pour soutenir l’agriculture africaine ; et l’équipe des...

En savoir plus

12/04/2014 Technologie

Netexplo : bienvenue dans le monde numérique de demain

Le forum parisien Netexplo est une sorte d'observatoire du monde numérique à l'échelle internationale. Chaque année, 200 experts font le point sur les grandes tendances de...

En savoir plus