Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

FRANCE

David Douillet remplace Chantal Jouanno au poste de ministre des Sports

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2011

Après que Chantal Jouanno a annoncé sa démission du poste de ministre des Sports, au lendemain de son élection au Sénat, l’Élysée annonce son remplacement par l'ex-judoka David Douillet, jusqu'alors secrétaire d'État aux Français de l'étranger.

AFP - Le secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger, David Douillet, a été nommé ministre des Sports à la place de Chantal Jouanno, qui a démissionné de ses fonctions après son élection dimanche au Sénat, a annoncé lundi la présidence de la République.

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, lui aussi élu au Sénat, conserve ses fonctions, de même que le ministre de la Ville, Maurice Leroy, battu lors du scrutin de dimanche, a-t-on confirmé à l'Elysée, précisant que les anciennes fonctions de David Douillet seraient "réattribuées ultérieurement".

"Sur la proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin, sur sa demande, aux fonctions de Mme Chantal Jouanno, ministre des Sports. Il a nommé M. David Douillet ministre des Sports", a indiqué la présidence dans un bref communiqué.

Après un entretien dans la matinée avec François Fillon, Mme Jouanno, ministre des Sports depuis novembre 2010, avait annoncé lundi sa démission pour se "consacrer à 100% au Sénat et à Paris". Elu au Sénat dans la Meuse, M. Longuet avait, à l'inverse, fait part à plusieurs reprises de sa volonté de rester au gouvernement.

Sacré deux fois champion olympique et quatre fois champion du monde de judo, David Douillet, également élu député UMP des Yvelines en 2009, était entré au gouvernement en juin dernier.

Le scrutin sénatorial de dimanche a fait, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, basculer le Sénat dans le camp de la gauche, qui y dispose désormais de 177 élus, soit 2 de plus que la majorité absolue.

A sept mois de la présidentielle, cette défaite a sonné comme une sévère mise en garde à l'endroit de Nicolas Sarkozy et de son camp. Lundi matin, le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a estimé qu'elle constituait "un avertissement sérieux" pour la majorité.

 

Première publication : 26/09/2011

  • FRANCE

    La gauche voit dans sa victoire au Sénat un premier pas vers 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Sénat bascule à gauche pour la première fois sous la Ve République

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)