Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

FRANCE

David Douillet remplace Chantal Jouanno au poste de ministre des Sports

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2011

Après que Chantal Jouanno a annoncé sa démission du poste de ministre des Sports, au lendemain de son élection au Sénat, l’Élysée annonce son remplacement par l'ex-judoka David Douillet, jusqu'alors secrétaire d'État aux Français de l'étranger.

AFP - Le secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger, David Douillet, a été nommé ministre des Sports à la place de Chantal Jouanno, qui a démissionné de ses fonctions après son élection dimanche au Sénat, a annoncé lundi la présidence de la République.

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, lui aussi élu au Sénat, conserve ses fonctions, de même que le ministre de la Ville, Maurice Leroy, battu lors du scrutin de dimanche, a-t-on confirmé à l'Elysée, précisant que les anciennes fonctions de David Douillet seraient "réattribuées ultérieurement".

"Sur la proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin, sur sa demande, aux fonctions de Mme Chantal Jouanno, ministre des Sports. Il a nommé M. David Douillet ministre des Sports", a indiqué la présidence dans un bref communiqué.

Après un entretien dans la matinée avec François Fillon, Mme Jouanno, ministre des Sports depuis novembre 2010, avait annoncé lundi sa démission pour se "consacrer à 100% au Sénat et à Paris". Elu au Sénat dans la Meuse, M. Longuet avait, à l'inverse, fait part à plusieurs reprises de sa volonté de rester au gouvernement.

Sacré deux fois champion olympique et quatre fois champion du monde de judo, David Douillet, également élu député UMP des Yvelines en 2009, était entré au gouvernement en juin dernier.

Le scrutin sénatorial de dimanche a fait, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, basculer le Sénat dans le camp de la gauche, qui y dispose désormais de 177 élus, soit 2 de plus que la majorité absolue.

A sept mois de la présidentielle, cette défaite a sonné comme une sévère mise en garde à l'endroit de Nicolas Sarkozy et de son camp. Lundi matin, le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a estimé qu'elle constituait "un avertissement sérieux" pour la majorité.

 

Première publication : 26/09/2011

  • FRANCE

    La gauche voit dans sa victoire au Sénat un premier pas vers 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Sénat bascule à gauche pour la première fois sous la Ve République

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)