Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée pilonne la ville d'Al Rastan près de Homs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2011

L'armée syrienne tire à la mitrailleuse sur Al Rastan, une ville à 20 kilomètres de Homs. Des déserteurs de l'armée, de plus en plus nombreux dans la région, ont pris la défense des manifestants de la ville.

REUTERS - Des chars de l'armée syrienne ont pilonné dans la nuit de dimanche à lundi la ville d'Al Rastan, dans les environs de Homs, ont rapporté des opposants et des habitants.

Trois habitants d'Al Rastan ont été blessés dans les tirs à la mitrailleuse des troupes du président Bachar al Assad encerclant la ville, ont indiqué des témoins. Des opposants ont dit avoir entendu de puissantes explosions.

Des déserteurs de l'armée ont pris fait et cause pour les manifestants à Al Rastan, ville à 20 km au nord de Homs, sur la grand-route menant vers le nord et la Turquie. Un nombre croissant de déserteurs s'organisent à Homs et dans les environs, menant des attaques de type guérilla contre des positions fidèles au régime.

"Une soixantaine de chars et de véhicules blindés sont déployés en limite Est de Rastan. Toutes les communications sont coupées et des tirs visent les rues comme les bâtiments", a témoigné un habitant, Abou Kassem.

Un peu plus tôt, l'armée avait pris le contrôle des villages de Zafaraneh et de Deir al Djin, entre Rastan et la ville de Talbisseh plus au sud, selon des militants de cette région.

Confronté à une généralisation des manifestations contre son régime, Bachar al Assad a fait donner l'armée et les chars contre diverses villes du pays depuis le début de la contestation à la mi-mars. La répression des manifestations a fait d'ores et déjà au moins 2.700 morts, dont une centaine d'enfants, selon les chiffres des Nations unies.

Première publication : 26/09/2011

  • SYRIE

    Les partis d'opposition laïcs syriens unissent leurs forces à Paris

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne se dote d'un Conseil national

    En savoir plus

  • SYRIE

    Après six mois de conflit, "le point de non-retour a été atteint" en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)