Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée pilonne la ville d'Al Rastan près de Homs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2011

L'armée syrienne tire à la mitrailleuse sur Al Rastan, une ville à 20 kilomètres de Homs. Des déserteurs de l'armée, de plus en plus nombreux dans la région, ont pris la défense des manifestants de la ville.

REUTERS - Des chars de l'armée syrienne ont pilonné dans la nuit de dimanche à lundi la ville d'Al Rastan, dans les environs de Homs, ont rapporté des opposants et des habitants.

Trois habitants d'Al Rastan ont été blessés dans les tirs à la mitrailleuse des troupes du président Bachar al Assad encerclant la ville, ont indiqué des témoins. Des opposants ont dit avoir entendu de puissantes explosions.

Des déserteurs de l'armée ont pris fait et cause pour les manifestants à Al Rastan, ville à 20 km au nord de Homs, sur la grand-route menant vers le nord et la Turquie. Un nombre croissant de déserteurs s'organisent à Homs et dans les environs, menant des attaques de type guérilla contre des positions fidèles au régime.

"Une soixantaine de chars et de véhicules blindés sont déployés en limite Est de Rastan. Toutes les communications sont coupées et des tirs visent les rues comme les bâtiments", a témoigné un habitant, Abou Kassem.

Un peu plus tôt, l'armée avait pris le contrôle des villages de Zafaraneh et de Deir al Djin, entre Rastan et la ville de Talbisseh plus au sud, selon des militants de cette région.

Confronté à une généralisation des manifestations contre son régime, Bachar al Assad a fait donner l'armée et les chars contre diverses villes du pays depuis le début de la contestation à la mi-mars. La répression des manifestations a fait d'ores et déjà au moins 2.700 morts, dont une centaine d'enfants, selon les chiffres des Nations unies.

Première publication : 26/09/2011

  • SYRIE

    Les partis d'opposition laïcs syriens unissent leurs forces à Paris

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne se dote d'un Conseil national

    En savoir plus

  • SYRIE

    Après six mois de conflit, "le point de non-retour a été atteint" en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)