Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Quelque 1 100 nouveaux logements autorisés à Jérusalem-Est

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2011

Le ministère israélien de l'Intérieur a approuvé la construction de 1 100 nouveaux logements à Jérusalem-Est. Auparavant, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait sous-entendu ne pas souhaiter de nouveau gel des colonisations en Cisjordanie.

AFP - Le ministère israélien de l'Intérieur a annoncé mardi avoir approuvé la construction de 1.100 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est occupé et annexé.

Le plan a été approuvé par le comité d'urbanisation du ministère et il est à présent ouvert aux objections du public pendant 60 jours, selon un communiqué.

Les éventuelles objections seront discutées par le comité, avant le lancement d'un appel d'offres pour la construction, a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère, Roei Lachmanovich.

"Israël répond au communiqué du Quartette par 1.100 +non+", a réagi le négociateur palestinien, Saëb Erakat, en référence à l'appel du Quartette (Etats-Unis, Union européenne, ONU et Russie) vendredi à une reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes.

L'envoyé de l'Union européenne pour la paix au Proche-Orient, Robert Serry, partage ce point de vue, selon un communiqué de son porte-parole, Richard Miron.

"La décision prise aujourd'hui par les autorités israéliennes de progresser dans la planification d'un grand nombre de logements dans une colonie à Jérusalem-Est est très préoccupante, et ignore l'appel lancé vendredi aux deux parties de s'abstenir de toute provocation", indique ce communiqué.

"C'est un signal erroné en ces temps sensibles. La poursuite de la colonisation enfreint la Feuille de route (ndlr: un plan de paix international) ainsi que le Droit international", dit-il encore.

"Cela nuit aux chances de reprise des négociations en vue de régler le conflit par la solution de deux Etats" Israël et la Palestine, ajoute le texte.

Le Quartette a appelé les deux parties à reprendre les pourparlers et à "se garder d'actes provocateurs pour que les négociations soient efficaces", quelques heures après le dépôt par le président palestinien Mahmoud Abbas de la demande d'adhésion à l'ONU d'un Etat de Palestine, sur laquelle doit se prononcer le Conseil de sécurité.

"Nous disons aux pays qui ne soutiennent pas notre démarche au Conseil de sécurité que la seule voie vers la paix et une solution à deux Etats est de soutenir la demande palestinienne pour une adhésion en tant que membre à part entière" de l'ONU, a plaidé M. Erakat, dans une déclaration à l'AFP.

"Le Premier ministre israélien affirme n'avoir aucune condition préalable, mais par cette décision il crée des conditions préalables sur le terrain. Il dit qu'il ne devrait pas y avoir de mesures unilatérales, mais rien n'est plus unilatéral qu'une énorme vague de construction de colonie sur la terre palestinienne", affirme le gouvernement palestinien dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a laissé entendre qu'il n'avait pas l'intention de décréter un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie pour convaincre les Palestiniens de revenir aux négociations, arrêtées il y a un an.

"Nous avons déjà donné", a affirmé M. Netanyahu dans un extrait d'une interview au Jerusalem Post publié mardi et qui doit être rendue publique dans son intégralité mercredi à l'occasion de la célébration du Nouvel An juif.

Il explique également qu'il ne compte pas intervenir dans le projet de construction de logements à Gilo.

"Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c'est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l'ont fait depuis la fin de la guerre de 1967", lorsque Israël a conquis puis annexé Jérusalem-Est, a-t-il déclaré.

"Nous construisons dans les quartiers juifs, les Arabes construisent dans les quartiers arabes, c'est comme cela que cela marche dans cette ville", a-t-il insisté.

M. Abbas a réaffirmé dimanche qu'il ne négocierait pas avec Israël sans un gel "complet" de la colonisation, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Selon les dernières statistiques officielles israéliennes, publiées mardi, la population des implantations juives en Cisjordanie a augmenté de 3.500 personnes en 2010, à 312.000.

 

Première publication : 27/09/2011

  • PROCHE-ORIENT

    Le Quartette pousse à une reprise des négociations de paix

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'isolement régional d'Israël, une menace pour la paix ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)